Affranchissement, Sainteté, Sanctification - Une approche biblique

SOMMAIRE de la PAGE :

SOMMAIRE des PAGES de VIE PRATIQUE:

Page Vie pratique [1]   Vie pratique (communion, écouter, obéissance, être disciple, bonheur) Amour, amour de Dieu, Jalousie Vie de Foi, Confiance en Dieu, Mysticisme, Sentimentalité, Estime de soi Marche et conduite chrétienne, Éthique, Piété, Sagesse, Crainte de Dieu, Humilité, Sincérité, La volonté de Dieu (connaître & faire) Aveuglement - Ignorance

Page Vie pratique [2], Service et serviteur chrétien, Appel, Formation des serviteurs, Nourriture du croyant, des serviteurs, Menaces contre un serviteur, Soutien aux serviteurs, Pasteurs & soins pastoraux, Paresse, Récompenses, Combat chrétien, Prière, Jeûne

Page Vie pratique [3]    Argent, richesses  Travail, métier    Relations avec les autres, Juger, Autorité(s)    Relations avec les animaux    Écologie et nature

Page Vie pratique [4]      Le Monde  :  le chrétien et le monde, la politique - Conspirationisme - Monde actuel - Développement du mal - Mode     Musique profane      Drogues, alcool      Guerre et violence     Mensonge et vocabulaire     Divers     Délivrance du pouvoir des ténèbres     Occultisme, horoscopes, spiritisme, voyants     Paranormal     Astrologie      Satan, démons

Page Vie pratique [5]  Difficultés - Souffrance (Questions, réponses, leçons)    Consolation,Encouragements, Ressources, Joie, Espérance   Début ou fin d'année: faire le point - Rendre grâces, compter les bienfaits de Dieu  Maladie    Vieillesse, passage des générations, conflits de générations, Deuil   Mort    Catastrophes, famines, pestes   Le corps du chrétien, sport, incinération  Persécution, propagande antichrétienne

Page : Mariage et Famille     Page : Actualités
Page Sanctification - Sainteté    Affranchissement - Sainteté    Sanctification, Repentance    La vraie Grâce de Dieu    La Loi, les commandements, le sabbat    Liberté et Responsabilité    La paix du coeur et de la conscience

Autres sujets : Retour au récapitulé général des sujets du site



Pour lire avec profit les explications et livres ci-après, il est recommandé de le faire avec prière et en suivant le texte de l'Écriture Sainte.
Les significations d'initiales désignant des auteurs ou des périodiques sont en page d'abréviations. Fournisseurs d'ouvrages : voir Éditeurs en page Autres liens.


SAINTETÉ - SANCTIFICATION

voir études bibliques sur Romains 6 à 8 et sur Galates 5, notamment les Notes de Kelly (Galates) [WK ; 543 Ko ; version zipée : 149 Ko] Étude sur la Parole de JND à propos de 1 Thes. 5:23 (long développement) et 3:12-13 (le rôle de l'amour pour la sainteté) Commentaires sur Jean 17:17-19, notamment par H.Smith voir aussi les rubriques Justification et Nouvelle naissance de la page sur le salut.

C'est accompli - Ps. 22. Cet ouvrage [Études, Paris 1957 ; 120 Ko] aide vers une plus exacte connaissance de ce que le péché représente pour Dieu, de ce qu'est l'Amour divin, de ce qu'a enduré Christ, de ce qu'est la croix…
Qui sont les saints ? des êtres exceptionnels ou bien s'agit-il de tous les croyants ? Qu'est-ce que la sainteté ? Voir la sainteté (un chapitre de « Marcher avec Jésus Christ ») [H.L. Heijkoop ; 432 Ko ; version zipée : 115 Ko]
Qu'est-ce qu'un saint ? [Hole ; 240 Ko]
Chapitre 6 de « Un si grand salut » [Hole ; 240 Ko] : La SANCTIFICATION 6.1. Une mise à part pour Dieu 6.2. Les deux sanctifications 6.3. La sanctification de position 6.4. La sanctification pratique 6.5. Question 1 : Qu'est-ce qu'un saint ? 6.6. Question 2 : Délivrance du péché, complète et actuelle : est-ce possible ?
La sainteté est un caractère essentiel de ceux qui veulent être des témoins de Dieu aujourd'hui [HR  ; 50 Ko]
Ce que Dieu fait pour nous, de nous, en nous, par nous : un exposé abrégé de l'épître aux Romains à voir dans Comment Dieu travaille [JK ; 37 Ko]
Où es-tu ? - en relisant Genèse 3 [AG ; 20 Ko] - Quand la relation avec Dieu est rompue ; faire le point où nous en sommes et retrouver cette relation Le travail progressif et continuel de la grâce dans l'homme pécheur, puis dans le croyant : (Ps. 51:6-7) l'état du pécheur, la nouvelle naissance, la repentance, la justification, (Rom. 7:22-23) le sceau du Saint Esprit, l'affranchissement, (Éph. 3:16-17) la marche par la puissance du Saint Esprit, (2 Cor. 4:16-18) le renouvellement de jour en jour qui opère un poids éternel de gloire : L'Homme intérieur [AG ; 34 Ko]

Sanctification : par la Parole Jean 17:7 - par la foi Actes 26:18 - par le sang de Christ Héb.13:12 - par le Saint Esprit Rom. 15:16 - par Dieu 1 Thes. 5:23 - par le Père Éph.1:4 - dans le Fils 1 Cor. 1:2 — Sanctification absolue, de position : Hébreux 10:10. Sanctification pratique (celle des pensées, des habitudes, de la marche) : Jean 17:17, 2 Timothée 2:21

Quel est le sens du mot « chair » dans le Nouveau Testament ? Réponse [14 Ko]
Comment puis-je vaincre mes mauvaises habitudes ? J'ai souvent essayé et je n'y arrive pas. Voir une réponse raccourcie dans LES DEUX NATURES [42 Ko]. La Parole de Dieu parle d'affranchissement [voir rubrique spéciale plus bas] en Romains 6:18, 22 ; 8:2 ; Galates 5:2 car l'homme naturel est considéré comme un esclave, notamment un esclave du péché. Même si les mots « deux natures » ne sont pas dans la Bible, la vérité correspondante s'y trouve clairement [surtout dans les écrits de l'apôtre Paul ; pour la mauvaise nature, voir les mots « vieil homme » et « chair » ; pour la bonne nature, voir les expression de « nouvel homme » ou « homme renouvelé »].
Les deux natures [La nouvelle naissance, les 2 natures et la marche par l'Esprit, ch. 3 ; 83 Ko]
Le gouvernement de Dieu : il rétribue les actions des hommes selon sa justice - la discipline paternelle
La Parole présente le croyant comme mort et ressuscité avec Christ, [JND ; 47 Ko] déjà maintenant (Col.3) : beaucoup de conséquences pratiques en découlent.
Différence radicale entre un enfant de Dieu (même se conduisant mal) et un homme selon la chair : Deux rois (Saül et David) [AG ; 1 article dans 67 Ko]
Vivre à contre-courant [ANO ; 56 Ko] — Encouragements pour les jeunes chrétiens à vivre à l'inverse de l'opinion courante du monde (Bible, péché, sexe, pudeur, mariage, faute et repentance)
Un jardin clos, une fontaine scellée [Bremicker EA ; 19 Ko] — Sainteté pratique et séparation du mal pour que nos vies soient à la gloire de Dieu et pour la bénédiction de notre entourage

Sanctification, non pas grâce à la loi, mais grâce à la conduite par l'Esprit ; la marche par l'Esprit : un rempart contre les convoitises [WK ; 3 rubriques dans 549 Ko]
Enracinés et édifiés en Lui [M. Tapernoux ; 1 chapitre dans 231 Ko] - Méditations sous forme de pensées La sanctification

Séparation du mal
Besoin de séparation du mal : Gen. 1:4; 2 Tim. 2:19; Lév. 10:10; Ézéc.44:23; 2 Cor. 6:17; Apoc. 18:4; 21:27; 1 Jean 5:21 (voir les études bibliques correspondant à chacun de ces passages)
La séparation du mal [JAM ; 39 Ko] — Ce qu'il faut supporter et ce qu'il ne faut pas supporter. Nécessité de haïr le mal et de s'en séparer. Aspect individuel et collectif.
Aspect collectif : voir rubrique « hors du camp »
Croyant vivant à l'écart des événements du monde : Abraham (Gen.14:13) – Daniel (Dan. 2:13-16; 5:10-13)


DISCERNEMENT DU BIEN ET DU MAL — AVERTIR

Sur le Discernement : (discernement par les sacrificateurs = ceux qui ont l'habitude de la présence de Dieu) Mal. 2:7; Lév. 10:10; Deut. 17:9-10; Éz. 22:26; 44:23;

Sur l'obligation / la necessité d'avertir : Sentinelles [PF ; 24 Ko] — Ézéc. 3 et 33 — Répréhension ; Éz. 3v16 et suiv.; 33:7-9




AFFRANCHISSEMENT

Sous-rubriques : Délivrance du péché et Perfection

Il est désirable que chacun comprenne de façon approfondie le sujet de l'affranchissement (ou délivrance, libération) qui tourmente bien des âmes. Il est essentiel pour une vie chrétienne paisible et consacrée (la seule vraie vie chrétienne, selon Rom. 8:9)
Quelquefois (surtout dans les textes récents) les termes « affranchissement » et « délivrance » sont utilisés l'un pour l'autre. Or ces termes ne sont pas identiques. L'affranchissement donne l'idée qu'on n'est plus obligé de pécher (ou asservi inévitablement au péché) : c'est une délivrance de l'obligation de pécher (ou de l'asservissement inévitable au péché) et non pas une délivrance du péché lui-même proprement dit.
Le besoin d'affranchissement vient de ce que l'on est esclave du péché dès l'instant où on pratique le péché (Jean 8:34)

Le chemin de la croissance spirituelle (Ed. 2013 EBLC) [A. Remmers; ?? Ko] — Ouvrage fondamental et donnant bien la vue d'ensemble des types de l'Ancien Testament (Pâque, Mer Rouge, Désert, Serpent d'airain, Jourdain, circoncision, Canaan), et ce qui y correspond pour le chrétien dans le Nouveau Testament (nouvelle naissance, vivification, mort avec Christ, ressuscités avec Christ, marche chrétienne, Rom. 6 vieil homme, Rom. 7, Rom. 8 chair, lieux célestes).

L'enseignement de la Parole sur les deux natures et l'affranchissement est spécialement important pour les chrétiens qui attribuent à des démons les mauvaises pensées et mauvaises tendances qu'ils voient en eux. C'est une méconnaissance complète de l'enseignement de Romains 6 à 8.

Encore l'affranchissement, par le même auteur, à propos du rôle du Saint Esprit : très bon raccourci du sujet de l'affranchissement [HLH ; 1 ch. dans 274 Ko]
La marche par l'Esprit [HLH ; 1 ch. dans 274 Ko]
Misérable homme que je suis, qui me délivrera de ce corps de mort ? - Pour les croyants tourmentés qui retombent dans le péché. Aperçu des Romains ch. 1 à 8. Explication spécialement de Romains 7 et surtout 7:24 à 8:1 [A. Remmers ; 30 Ko]
Vers une vie sainte - Mort au péché [BS ; 8 Ko]
Sommaire sur l'Évangile, le salut, la justification et la délivrance du péché [M.Ha ; 106 Ko]
Col. 2:11, sens du « corps de la chair » - le dépouillement du corps de la chair, la signification spirituelle de la circoncision (Phil. 3:3) - La chair qui continue actuellement dans le croyant - ne pas avoir confiance en la chair (Phil. 3:3) [A.Remmers ; 22 Ko]


Le plan de l'ouvrage précédent (table des matières de « Crucifié avec Christ ») complété par les versets mentionnés à chaque rubrique. Cela constitue un sommaire important du sujet [JAM ; 2 Mo]

Position et espérance du chrétien - Affranchissement et délivrance du péché [Snell H.H. ; un chapitre dans 398 Ko ; version zipée : 122 Ko]

L'AFFRANCHISSEMENT EN CHRIST [JND ; 150 Ko], avec plan de Bibliquest pour faciliter la lecture de cet ouvrage essentiel. L'affranchissement (libération du péché) doit être vécu selon la Parole de Dieu, spécialement Romains ch. 6 à 8 : c'est la seule source d'une vie par l'Esprit, et d'un peuple comme Dieu le veut : purifié des oeuvres mortes, servant de franche volonté, et zélé pour les bonnes oeuvres = la marche « en nouveauté de vie » de ceux qui sont morts et ressuscités avec Christ

Le vrai visage de nos deux natures [JCK ; 56 Ko] - Des scandales dans nos églises ? Revenir à des choses élémentaires quant à la sanctification du croyant - Le sujet de l'affranchissement, présenté de façon simple
Découpant droit la Parole de la Vérité [Scofield ; 260 Ko] — Les distinctions à comprendre pour ne pas interpréter la Bible de travers : les deux natures du croyant
Faits invisibles. Affranchissement et délivrance du péché. Romains 6 [JBR ; 42 Ko]

La délivrance du croyant Nous tenir pour morts au péché Nous tenir pour vivants à Dieu Que le péché ne règne point dans vos corps mortels [E.Dennett ; un chapitre dans 246 Ko]

Mort au péché, mort à la loi, mort au monde : Quel est le sens de ces diverses expressions [BT ; 13 Ko]

Affranchissement : différence entre l'expliquer et le pratiquer. Comparaison de Romains 6 et Galates 2 et 5 et 6. Mort à la loi, mort au péché, mort au monde [HR à propos de l'apôtre Paul en tant que chrétien affranchi ; assez long commentaire dans son commentaire sur 2 Cor. 1; 230 Ko].
La Nouvelle vie du croyant en Christ - de la nouvelle naissance à la gloire [GA ; 99 Ko] Sauvés (pardonnés, purifiés, rachetés, justifiés, réconciliés, sanctifiés) La famille de Dieu (enfants, fils, héritiers, le Père) Unis à Christ (affranchis, libérés, livrés, en Christ, Christ en nous) Un seul corps (baptisés d'un seul Esprit, diversité dans l'unité, adorateurs) Glorifiés (résurrection, Tribunal de Christ, noces de l'Agneau, la gloire)

[HR, extrait de l'ouvrage « L'Armure »] Le combat que nous décrit le chap. 7 aux Romains, n'est qu'une lutte sans issue d'une âme croyante sous la loi, avec elle-même : elle possède la vie, mais sans l'Esprit qui met en liberté. Possédant deux natures, l'ancienne et la nouvelle, l'homme de Rom. 7 est toujours esclave de l'ancienne. Il veut le bien et fait toujours le mal. Finalement, réduit au désespoir, il arrive, après tant de désolantes expériences, au plein affranchissement, non par le combat, mais par la connaissance de l'oeuvre parfaite de Christ qui l'a délivré à toujours. Aussi peut-il dire : « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus, car la loi de l'Esprit de vie dans le Christ Jésus m'a affranchi de la loi du péché et de la mort » (Rom. 7:8).
Le combat de Rom. 7 est donc, non pas une victoire, mais, une défaite continuelle jusqu'au moment où l'âme apprend enfin qu'un autre a vaincu pour elle. La nouvelle nature en nous est incapable d'échapper à l'esclavage de la chair, aussi longtemps qu'elle ne possède pas l'Esprit comme puissance de sa vie nouvelle. Il est vrai cependant, que le chrétien, après avoir été placé par Christ dans la liberté de l'Esprit, est en danger d'être de nouveau retenu sous un joug de servitude (Gal. 5:1) ; aussi est-il exhorté à tenir ferme sur les positions qui lui ont été acquises par l'oeuvre de Christ, afin de ne pas redevenir esclave de la loi et du péché.


Le vieil homme et la chair. Courtes indications sur ce qu'en dit l'Écriture [SLE ; 8 Ko] — Rom. 6:6; Éph. 4:22; Col. 3:9
4 chapitres de « La nouvelle naissance, les 2 natures et la marche par l'Esprit » [83 Ko] ch. 3 Deux Natures ch. 4 Le nouvel homme - La vie éternelle ch. 5 La marche par l'Esprit ch. 6 Dans la lumière - Confession

Une délivrance complète et actuelle du péché : est-ce possible ? [Hole ; 240 Ko]

L'affranchissement [PR ; 14 Ko], selon l'Écriture, comprend 4 délivrances : affranchissement du péché, de la loi, du monde, du moi ; pour l'apprécier, il y a 4 leçons à apprendre expérimentalement
La mort, force libératrice du croyant ; libération de la loi, de la chair, du monde ; méditation basée sur le texte des Galates [L. Chaudier ; ME 1982 p. 204-211]
ME 1980, p. 88-90 [AG]
Sur l'abolition du péché (Hébreux 9:26) Le péché ne sera véritablement aboli que plus tard. Expressions justes et expressions fautives [JND ; 12 Ko]


Les images tirées de la délivrance d'Israel de l'Égypte et leur pélerinage jusqu'en Canaan servent à mieux comprendre les aspects différents et progressifs de la délivrance du péché et de l'acheminement vers la pleine possession des privilèges chrétiens :
La Pâque et la Mer Rouge, voir études bibliques sur Exode 12 à 15
Le Jourdain et Jéricho : voir études bibliques sur Josué 3 à 6
Guilgal et la Circoncision : voir études bibliques sur Colossiens 2 et Josué 5 ; Chapitres 8 à 12 de « L'armée de l'Éternel » [330 Ko]. Guilgal [Remmers ; 5 Ko]. La circoncision selon Philippiens 3:3 [Remmers ; 23 Ko]

Agar la servante de Genèse 16 et 21, mère d'Ismaël [JGB ; 37 Ko] — Le sens avant tout typique de son histoire


Péchés spéciaux : - à la mort - originel - contre le Saint Esprit -- Colère

Voir Problèmes moraux du monde moderne (fornication, avortement, homosexualité, etc.)

Le Péché à la mort [E. Dennett ; une rubrique dans 246 Ko] Même sujet dans les études sur 1 Jean 5:16-17, spécialement de W.Kelly [WK ; 642 Ko]
Lien entre le péché à la mort d'Ananias et Saphira en Actes 5 et celui de Nadab et Abihu en Lév. 10 ; sainteté de l'Éternel et ses exigences pour ceux qui s'approchent de Lui [WK ; 233 Ko]
Lév. 12 et Péché originel [WK ; 233 Ko]
Sur le péché originel, voir études bibliques sur Genèse 3 et Romains 6 et 7
La distinction entre péché véniels et péchés mortels n'est pas une distinction de la Bible Péché ou blasphème contre le Saint Esprit
Exhortations sur la colère - 1 Tim. 2:8 et Éph. 4:26 [Briem Chr ; 12 Ko] - Sainte colère et colère non sainte. Pas de colère dans la prière
Fais-tu bien de t'irriter ? [AG ; 30 Ko] - le comportement de Jonas, sa résistance à la grâce immense de Dieu
Frémir de rage (Actes 5:33 et 7:54) [Briem Chr ; une rubrique dans 350 Ko]


États de MALÉDICTION, LIENS ANCESTRAUX, PÉCHÉS GÉNÉRATIONNELS ? FAQ 5: Question : Existe-t-il des cas où il reste une malédiction provenant des pères, des générations précédentes, jusqu'à la troisième ou la quatrième génération ?
Réponse dans article spécial.
Voir délivrance du pouvoir des ténèbres & poids de la tradition ancestrale


Mal moral et mal doctrinal [Briem Chr ; 13 Ko] - Leur gravité respective
Importance de la doctrine : Nombreux passages dans les épitres à Timothée. Actes 2:42 et suiv.
Parmi beaucoup de sortes d'erreurs, on distingue, entre autres, les catégories suivantes : les faux docteurs – ceux qui ajoutent à la Parole de Dieu (malgré les avertissements de Apoc. 22:18 ; voir Matt. 15:6 & 1 Tim. 6:20, etc.) – ceux qui tordent l'Écriture (2 Pierre 3:16) – les propagateurs de fables (2 Tim. 4:4) – ceux qui apportent des doctrines étrangères à l'Écriture (Timothée devait les faire taire, 1 Tim.1:3) – etc.
Faux docteurs, faux prophètes, leur détection, leurs caractères : voir rubrique « faux prophètes »


Délivrance du péché - Nos pensées

(cette sous-rubrique, pas vraiment dissociable de la rubrique principale « Affranchissement », met plus l'accent sur certains aspects pratiques)

Les pensées du croyant, veiller sur ses pensées [ANO ; 15 Ko]
Le péché revient à l'assaut : importance de le confesser et le juger sur le champ : voir lettre JND n° 461 [20 Ko]
Vu la corruption de monde, le vrai croyant a souvent le désir de s'en retirer : trouvera-t-il la paix dans la solitude des moines ? voir lettre JND n°457 [20 Ko]
Les PENSÉES MAUVAISES INVOLONTAIRES et haïes : comment les traiter ? [JND ; 8 Ko ; ME 1966 p. 110-112]
Méchantes pensées : Sont-elles suscitées par le diable ? le diable lit-il nos pensées ? [C. Briem ; 19 Ko]
Pensées : lire les passages essentiels de Col. 3:2 et Phil. 4:6-8
Les scrupules : « Un esprit même très scrupuleux n'est pas [en soi-même] de la droiture » (Pensée ; ME 1922 p.327)
Nos bénédictions célestes - Éphésiens 1 - Être occupé du bien et de Christ, au lieu du mal qui nous entoure - Apprécier d'abord les bénédictions individuelles [HR ; 11 Ko ]
Bon de penser à la mort pour le chrétien, Fragment de lettre [JND ; 65 Ko]
Le Dieu de paix avec nous. De quoi sont occupées nos pensées. Phil. 4:9 [MJK ; 130 Ko]
Délivré de la puissance du péché (un chapitre de « Marcher avec Jésus Christ ») [H.L. Heijkoop ; 432 Ko ; version zipée : 115 Ko]

Moines, vie monastique :

Le sujet des « moines » (ou nonnes ou moniales) et de la « vie monastique » peut être résumé de la manière suivante :
la pensée à la source de beaucoup de vocations monastiques est d'échapper à ce monde mauvais en en sortant.
Cela est d'abord contraire au désir du Seigneur pour les Siens « Je ne fais pas la demande que tu les ôtes du monde, mais que tu les gardes du mal » (Jean 17:15; même pensée en 1 Cor. 5:10), tandis que le caractère du croyant étranger au monde est reconnu dans le même passage « ils ne sont pas du monde » (Jean 17 v. 14 et 16).
Ensuite c'est une illusion complète, car l'isolement n'empêche pas que la chair est dans le croyant, avec toutes les mauvaises pensées qu'elle recherche ou nourrit (Romains 7 v15,17,18)
tous les ordres monastiques, même ceux qui n'enferment pas dans des cloîtres, établissent des règles de conduite, règles qu'il faut suivre pour plaire à Dieu. Or c'est justement ce que condamne fortement l'épître aux Galates. Voir notamment Gal. 2:14b à 20a et surtout 5:1. Galates 5:1 C'est un des privilèges de la grâce et du christianisme d'être placé dans la liberté et d'être délivré du joug de la loi. Les règles monastiques remettent sous des lois, détruisent la liberté en Christ ; c'est le légalisme . Gal. 5:2-10 continue la condamnation sévère de ce légalisme. La judaïsation et la justification sur le principe des oeuvres dont parle Gal. 2:14-20 qui condamne aussi ces règles monastiques, ne concernent pas seulement l'acquisition du salut ; il ne s'agit pas d'une simple condamnation supplémentaire (voir déjà Rom. 3:28 ; Éph. 2:8) du salut par les oeuvres ; mais ce passage vise bien le fait de s'établir une loi (quelle qu'elle soit) comme règle de vie ou règle de conduite, en vue de plaire à Dieu, ou autrement dit, en vue d'être justifié. La gravité d'établir des règles de conduite spéciales revient à refuser l'évangile qui annonce la nouvelle vie en Christ, à refuser la marche par l'Esprit : alors Christ est mort pour rien, c'est Gal. 2:20-21.
Avoir la capacité de suivre des règles de conduite qu'on s'impose, est une illusion : Pierre parle de cela en Actes 15:10 comme consistant à « mettre sur le cou des disciples un joug que ni nous ni nos pères n'ont pu porter ». Que les règles de conduite des moines soient des règles humaines et non divines comme la loi de Moïse ne change rien à l'incapacité de l'homme de les suivre. — Sur ce joug légaliste, voir plus bas à la rubrique loi-légalisme. C'est remettre sur les coeurs le voile par lequel Moïse cachait l'éclat de la gloire contemplée, et qui a pris fin en Christ (2 Cor. 3:12-15). C'est aussi la même incrédulité que celle de Jacob à Béthel vis-à-vis des promesses de Dieu (Genèse 28:15-20) : alors que Dieu vient de lui promettre gratuitement d'être avec lui et de ne pas l'abandonner, Jacob fait un marché avec Dieu, disant « Si Dieu est avec moi… l'Éternel sera mon Dieu ».
Dans le même sens, l'épître à Tite montre que la conduite du chrétien est enseignée par la grâce, le chrétien restant dans le monde (Tite 2:11 à 13 ; noter v. 12 « afin que nous vivions dans le présent siècle » et non pas en dehors).
Enfin tout l'enseignement de la Parole de Dieu sur l'Affranchissement et la Délivrance du péché est là pour guider l'activité et les pensées du vrai chrétien dans le monde, sans sortir du monde.
Il est spécialement frappant de voir que c'est l'apôtre Pierre, que revendique l'église catholique, qui a commis une faute (Gal. 2:11-14) sur ce plan.
La vie monastique est simplement une forme de judaïsation du christianisme (voir ce sujet ailleurs sur le plan général).
Une partie de la motivation et des vocations monastiques est la recherche de Dieu par la voie mystique (voir rubrique mysticisme sur une autre page). Des grandes figures des moines et nonnes (ou moniales) ont été des mystiques. Les dangers et dérives du mysticisme sont nombreux et graves : L'Écriture (Bible) n'est plus là pour instruire, diriger, conduire et contrôler ; cela ouvre la porte à toutes les hérésies et toutes les interventions des mauvais esprits déguisés en anges de lumière. C'est pourquoi on retrouve le mysticisme dans des religions non chrétiennes.

Le grand piège d'être occupé de soi-même - À propos de 1 Rois 10:1-13 [PhT ; 48 Ko]


La Perfection

cette sous-rubrique n'est pas vraiment dissociable de la rubrique principale « Affranchissement »

Sur la perfection - Perfectionnez-vous - 2 Cor. 13:11 [AG ; 20 Ko] - Perfection absolue et perfection relative - Les différents passages sur la perfection pratique et le perfectionnement des « hommes faits » ou « parfaits »
Le sujet de la perfection [JND ; 137 Ko] et de la sanctification : l'a-t-on déjà ? comment l'atteindre ? Quand l'aura-t-on ? Ses rapports avec la « chair », la loi, le péché, les péchés, la grâce, la marche par l'Esprit. Ce sujet est étroitement lié à la question de l'affranchissement ; c'est une autre manière d'aborder le même problème. Un grand nombre de versets ou passages du Nouveau (et de l'Ancien) Testament ont rapport à ce sujet et peuvent donner lieu à des interprétations erronées, surtout sortis de leur contexte. L'ouvrage présenté ici [De la Doctrine des Wesleyens à l'égard de la Perfection] est écrit sous forme de dialogue, ce qui donne une présentation du sujet plus simple et plus pratique, quoique moins ordonnée. L'intérêt de cet ouvrage n'est pas d'analyser les idées qui couraient vers 1840, ni de critiquer les idées de tel ou tel groupement chrétien ; il s'agit seulement d'aider à comprendre le sujet de la perfection du chrétien et ses implications pour la vie pratique, en faisant appel aux nombreux passages de l'Écriture qui s'y rapportent.

Un Homme en Christ - 2 Cor. 12 [JND ; 58 Ko] ; partant de cette expression décrivant Paul au troisième ciel (2 Cor. 12), la position normale du chrétien « en Christ » est distinguée de la position « dans la chair » (deux expressions significatives de l'Écriture) ; la réalisation de la mort et de la résurrection du croyant avec Christ est le seul chemin de la vraie liberté et de la puissance de la sainteté. Le rôle de « l'écharde dans la chair » pour tenir dans l'humilité. La dépendance, et l'énergie de l'amour de Christ.
Rom. 8:1-27 Vous êtes dans l'Esprit et l'Esprit habite en vous, [WK, La doctrine du Nouveau Testament sur le St Esprit ; 1 chapitre dans 384 Ko]
Enracinés et édifiés en Lui [M. Tapernoux ; 1 chapitre dans 231 Ko] - Méditations sous forme de pensées La position du croyant en Christ et Christ en vous
Deut. 1:1-7 : Ne pas s'arrêter à un stade de croissance spirituelle primaire, mais s'emparer des bénédictions spirituelles dans les lieux célestes [HLH ; 82 Ko]


Élitisme :
Question (FAQ 3) : Il y a des chrétiens qui prétendent suivre la Bible de près, l'interpréter littéralement, et connaître le salut, la prophétie, la volonté de Dieu, etc. Ne sont-ils pas en danger de se croire supérieurs aux autres, de vouloir constituer une élite détentrice la vérité ? Réponse : C'est le propre de la grâce de Dieu envers tous ceux qui croient que de bénir richement ceux qu'Il a sauvés, de les approcher de Lui, de leur donner une position de fils « en Christ ». L'accueil du fils prodigue par le père en Luc 15 en est un exemple typique. Les exhortations chrétiennes quant à la conduite dérivent toutes des privilèges conférés au chrétien. Selon l'apôtre Pierre (1 Pierre 2:5-9) le chrétien est « une sainte sacrificature pour offrir des sacrifices spirituels agréables à Dieu », « une race élue, une sacrificature royale, une nation sainte, un peuple acquis pour annoncer les vertus de Celui qui nous a appelés des ténébres à Sa merveilleuse lumière ». L'apôtre Jacques (1:18) parlant de la volonté de Dieu, dit aux chrétiens : « Il [Dieu] nous a engendrés pour que nous soyons une sorte de prémices de ses créatures ». Le caractère unique et spécial des chrétiens n'est pas dû à leur élitisme, mais à ce que la grâce a opéré en eux. Contrairement à l'élitisme des hommes, ces privilèges élevés ne conduiront pas à une attitude orgueilleuse, mais rempliront au contraire d'humilité puisque tous ces privilèges sont dus à la grâce et non pas aux mérites 1 Cor. 4:7 ; Marc 10:45.



Purification

Voir les divers commentaires bibliques sur Exode 30:17-21 (cuve d'airain), notamment JND ; Lévitique 14 (lépreux guéri) ; Nombres 19 (génisse rousse) ; Jean 13 (lavage des pieds ; Éph. 5:25 (lavage de l'assemblée).

Humilité et Grâce

Voir rubrique Humilité en rapport avec la marche chrétienne. Voir ci-dessus Élitisme
1 Pierre 5:12 parle de la vraie grâce de Dieu dans laquelle vous êtes [JND ; 15 Ko] ; il faut saisir la portée de cette grâce : elle implique que nous sommes totalement et irrémédiablement mauvais, mais que Dieu est pour le croyant, quoi qu'il en soit ! La vraie humilité ne consiste pas à penser du mal de soi, mais à n'y pas penser du tout. Je suis trop mauvais pour mériter qu'on pense à moi. Ce dont j'ai besoin est de m'oublier moi-même et de regarder à Dieu qui est digne de toutes mes pensées.
Une bonté de Dieu (Mephiboseth - la grâce de Dieu envers des misérables) [AG ; 1 article dans 67 Ko]
Jean 3:28-29 : Il faut que Lui croisse et que moi, je diminue [HR ; 6° Courte méditation ; 21 Ko]
La croix [[ANO ; un ch. dans 215 Ko] - L'abaissement qui fait disparaître le MOI pour que l'amour éclate. L'exemple de Jésus.
Dieu qui abaisse l'homme et relève celui qui est abaissé : 1 Pierre 5:5-6; Jacq. 4:6,10; Éz. 17:24; És. 2:12-22;

Repentance - Confession - L'oeuvre du Saint Esprit comme Avocat - Jugement de soi

Actes 2:38 ; 11:18 ; 17:30 ; 20:21 ; 26:20 ; Luc 15:21 ; 24:47 ; 2 Pierre 3:9
Jugement de soi : 1 Cor. 11:27-32 (rubrique jugement des autres ailleurs)
La repentance, différente du remords, sa place dans la prédication de Pierre en Actes 2, et comparaison avec la prédication faite au geôlier de Philippe en Actes 16 [Briem C ; 538 Ko]
La repentance et sa prédication. La part de la repentance dans la prédication de l'évangile [CE Stuart ; 25 Ko]
Différence entre remords et repentance : le cas de Judas (Actes 1) [Briem Chr ; 258 Ko] Culpabilisation [Bibliquest ; 11 Ko]
Manifestation future et présente : commentaires sur 2 Cor. 5 voir Tribunal de Christ
Ce que dit l'Écriture de la repentance, Ps. 80 et Jér. 31:18-19 et 2 Cor. 7:10 : une tristesse selon Dieu intervenant après la conversion, et produisant un profond jugement du mal, une affliction du coeur d'avoir suivi la perversité et les tromperies de sa propre volonté.
La repentance accompagne toujours la nouvelle naissance et trouble souvent l'âme qui cherche la paix. C'est une oeuvre de Dieu opérée au-dedans de nous - détaillé - Jonas 3:4-5; Ézéch. 36-25-31; Matth. 3:1-2; Marc 1:15; Luc 24:47 [La nouvelle naissance, les 2 natures et la marche par l'Esprit, ch. 2 ; 83 Ko]
Repentance et foi : voir commentaire de H.Smith sur Romains 2:4 Repentance et foi vont ensemble [WK ; 413 Ko ; version zipée 129 Ko] Même sujet dans l'Homme intérieur ; la repentance comme partie du travail progressif et continu de la grâce dans l'homme et le croyant [AG ; 34 Ko] Même sujet en rapport avec Actes 5:31 . Quelques paragraphes dans un grand article [Briem C. ; 593 Ko]
Importance que l'affliction par rapport aux péchés accompagne la conversion ; danger d'une joie excessive - En rapport avec Lév. 16:29 au Jour des propitiations [WK ; 471 Ko ; version zipée : 140 Ko]
Confessions vraies et fausses : la conviction de péché et le pardon qui s'y rapporte [Nick S. ; 41 Ko] — Sept exemples tirés de la Parole de Dieu
La repentance : Nécessité et caractères [PF ; 43 Ko]
La repentance et la confession : à propos des Paraboles de Matthieu 13 [Christian Briem ; 334 Ko] - Danger d'une confession superficielle
Contraste entre la frayeur de Dieu et l'affliction par rapport aux péchés [WK ; 471 Ko ; version zipée : 140 Ko]
Les différents passages de l'Écriture sur la repentance [PR ; 14 Ko]
La Confession : il faut de la réalité et non de la forme [CHM ; 25 Ko]
La repentance et sa part dans la prédication de l'évangile [JND ; 6 Ko] Actes 17v30 - Marc 1v15 - Luc 24v47
Rôle du Saint Esprit en rapport avec la repentance (Jean 16:8) [HLH ; 1 ch. dans 274 Ko]
Me suis-je assez repenti ? [HLH ; 21 Ko]
Place de la repentance en rapport avec le service d'avocat du Seigneur [ED ; 1/5 de chapitre dans « les Richesses insondables » 437 Ko ; version zipée 128 Ko]
La repentance suspendant le jugement de Dieu [AG ; 19 Ko]
Foi et repentance suite à la prédication de Pierre en Actes 2, [WK, La doctrine du Nouveau Testament sur le St Esprit ; 1 rubrique dans 337 Ko]
WK sur Luc 24:44-53 (Repentance et foi. Béthanie) [WK ; 15 Ko]
Dieu peut-il se repentir ? [Auteur inconnu : 21 Ko] - Repentance de Dieu et repentance de l'homme. Que fait le Seigneur Jésus Christ quand un croyant a péché ? Comment il s'en occupe pour le restaurer : Voir Christ notre avocat [HLH ; 19 Ko] (ce mot traduit le grec « parakletos », traduit en Jean 14-15 par Consolateur à propos du Saint Esprit). Même sujet ailleurs Enracinés et édifiés en Lui [M. Tapernoux ; 1 chapitre dans 231 Ko] - Méditations sous forme de pensées Chutes et restaurations Quand un croyant pèche… [Luimes Erwin ; 33 Ko] - À propos de la confession des péchés pour le croyant
Sur la Confession voir études bibliques à propos de 1 Jean 1:9 rechercher dans la présente page sur les autres rubriques [ctrl F] par le mot « confession »
Sur le travail de Dieu tendant à produire repentance et confession Lavage des pieds : voir études bibliques à Jean 13 Lavage d'eau par la Parole Éph. 5:25 ; voir études bibliques à Éphésiens 5 Opération de l'Esprit de Dieu comme Avocat 1 Jean 2 ; voir études bibliques sur 1 Jean 2 Voir, à d'autres pages, les rubriques Rémission des péchés et Régénération,

Les premiers chapitres de la Genèse [WK ; 194 Ko]. Genèse 4 Caïn l'homme né dans le péché. Le chemin de Caïn, son mépris de la Parole de Dieu et de Sa grâce, son éloignement progressivement toujours plus grand. Les soins de Dieu pour l'avertir et lui offrir le chemin du retour. Le désespoir. La crainte de l'homme sans crainte de Dieu. Les pensées concentrées sur le moi. La construction du monde sans Dieu. Un pas de plus dans la violence et la corruption avec Lémec.


La loi, les commandements, leur rôle dans la vie chrétienne - Légalisme

Voir les commentaires sur l'épître aux Galates, spécialement : Notes sur l'épître aux Galates [WK ; 247 Ko] voir aussi les commentaires sur l'épître aux Hébreux, et la rubrique judaïsation de l'église Voir nouvelle alliance Voir obéissance

La loi et la grâce : deux dispensations différentes ; deux principes de justification différents ; pas sous la loi, mais sous la grâce (Rom. 6:14) : ce que signifie et ce qu'est le légalisme en tant qu'état d'esprit [JAM ; 266 Ko]
Différence entre les commandements de l'Ancient Testament et ceux du Nouveau : Les commandements de l'AT sont pour l'homme dans la chair, l'homme naturel, pour réprimer sa volonté propre, pour réprimer les expressions de la chair Les commandements du NT sont l'expression de la volonté du Père pour ses enfants, eux qui ont la nouvelle nature, une nature divine NT : La volonté du Seigneur Jésus était en accord avec celle du Père, pourtant sa vie a été une vie d'obéissance (Phil. 2:8). La nouvelle nature a les mêmes désirs que Dieu. Alors pourquoi des commandements ? C'est que certaines choses ne sont pas instinctives pour la nouvelle nature. N'étant pas omnisciente, elle a besoin de commandements : exemples : être baptisé, prendre la Cène, etc. Inversement, elle n'a pas besoin de commandement pour sentir que le monde est ennemi (1 Jean 5:3-4).

Sur le sens des mots Loi - Témoignages - Commandements - Statuts - Préceptes - Ordonnances - Parole - voir Psaume 119 [HR ; 157 Ko]
Loi et modernité, ou la loi comparée aux idées modernes : Ce sujet est traité en désirant profondément éviter toute polémique. Cependant, vu les critiques croissantes contre la Bible et contre le christianisme en vue de défendre la laïcité, l'athéisme et l'islam, il a paru nécessaire de donner quelques réflexions sur ce sujet. [Bibliquest ; 36 Ko]


La loi et le légalisme [JAM ; 87 Ko] — La place de la loi au temps de la grâce. Les mauvais usages de la loi. Comment comprendre les nombreux conflits, soit entre Jésus et les pharisiens, soit entre les judaïsants et la prédication de la grâce par Paul.
Le légalisme, ce que c'est, ses causes, sa propagation. Attitude à avoir [SLE ; 7 Ko]
Le légalisme à propos de la liberté chrétienne, de la liberté en rapport avec la servitude, du mélange loi-grâce chez les Galates [JAM crucifié avec Christ ; 247 Ko]
« Que personne ne vienne me troubler, car moi, je porte en mon corps les marques du Seigneur Jésus » Galates 6:17 [PhL ; 28 Ko] - Contre le légalisme
Le légalisme - La loi est-elle la règle de vie des chrétiens. Ce problème chez les Galates et chez les Colossiens. Judaïsation dans l'Église [ANO ; 93 Ko]


Un série d'articles sur la loi (de Moïse pricipalement) et la grâce (auteur : A. Gibert) :
Grâce et responsabilité [AG ; 29 Ko] - En quoi consiste la responsabilité du chrétien, et comment il peut y faire face
La Loi [AG ; 41 Ko] - La place et le rôle de la loi de Moïse pour le chrétien ; le légalisme
La loi de la liberté - Jacques 1:25 et 2:1-13 [AG ; 20 Ko] - Les diverses lois (de la liberté, royale, de Moïse), leur violation, la miséricorde ; retrouver la communion
La grâce [AG ; 32 Ko] - Il est vital de comprendre ce qu'est la grâce : toute la vie chrétienne en dépend ; or sa nature et son rôle sont bien moins connus qu'on ne pense La grâce de Dieu [Remmers A. ; 93 Ko]. — Le sujet parait simple, mais il est trop souvent mal compris et a donné lieu à des controverses interminables. Comme la grâce s'adresse à des gens qui ne méritent rien, beaucoup n'en veulent pas, car ils ne veulent pas admettre qu'ils sont entièrement pécheurs. D'autres se servent de la grâce pour ignorer la sainteté de Dieu, et justifier toute inconduite, tout laxisme. D'autres ne veulent pas de la certitude du salut par grâce, sous prétexte qu'il faut éviter le laxisme. D'autres ignorent l'enseignement de la grâce dont parle l'apötre Paul dans son épitre à Tite. Tout cela rend bien nécessaire et écrit sur la grâce.
Liberté chrétienne [AG ; 20 Ko] - Ce qu'est la liberté chrétienne (quand on est délivré de l'asservissement au péché, à la chair et au monde) et comment on y arrive selon Rom. 5 à 8
Garder ses commandements [AG ; 29 Ko] - Loin d'abaisser le niveau de l'obéissance pour s'adapter à la faiblesse humaine, la grâce a, au contraire, proposé à la foi un modèle plus élevé à mesure que Dieu se donnait à connaître davantage
Les commandements de Jésus [JAM ; 25 Ko] — Ayant gardé les commandements du Père, Jésus a donné des commandements. Ceux-ci nepeuvent pas être mis sous forme d'une liste d'obligations et d'interdictions. La liberté chrétienne est une délivrance de l'esclavage du péché et de Satan. Elle fait du racheté un serviteur de Dieu heureux de rechercher en toutes choses Sa volonté et de l'accomplir. Commandements de Dieu [JAM ; 31 Ko] : autre chose que la loi, mais s'adressant aux croyants pour — le service, la mission confiée, le message chrétien, amour les uns pour les autres, garder les commandements, redresser la marche.

Les commandements du Seigneur, Garder Ses commandements, le commandement ancien et le commandement nouveau [Briem C sur 1 Jean 2; 536 Ko]

Le Fils de l'homme, Seigneur du sabbat [AG ; 27 Ko] - Comment les meilleurs commandements se retournent en malédiction quand on en perd l'esprit et qu'on ne garde plus que la lettre - Le sabbat pour le chrétien
Romains 11:22 et commentaire de JND sur Luc 9:37-43 : « La puissance et la bonté de Dieu amenèrent Christ dans le monde ; mais l’incapacité de l’homme à croire, pour user de cette puissance, mettra fin à la dispensation actuelle… Romains, chap. 11:22 : « La bonté de Dieu envers toi, si tu persévères dans cette bonté ; puisque autrement, toi aussi, tu seras coupé ». Mais tant que la grâce n’a pas cessé, la porte est ouverte pour que nous trouvions notre refuge auprès de Christ.
1 Jean 4:11 et 4:21 Il y a devoir et commandement d'aimer, mais pas d'aimer Dieu car c'est inhérent à la nouvelle nature de l'enfant de Dieu. La loi dans l'Ancien Testament avait ce devoir / commandement, car elle s'adressait à l'homme dans la chair.



Voir les différents commentaires ou études bibliques sur Colossiens 2:8-13 ; Exode 20 ; Deutéronome 5 ; Galates 4 et 5 ;
Les différentes lois, loi des dix commandements, loi royale, loi de la liberté : voir méditation de JND sur Jude [JND ; 14 Ko]
Sommes-nous obligé de suivre les dix commandements ? Le nouveau Testament parle de liberté dans laquelle nous sommes introduits : qu'en est-il ? Voir la liberté chrétienne [4 Ko]
Deutéronome 5 : la Loi (les dix commandements) et ses applications pratiques et spirituelles pour nous [HLH ; 235 Ko]
Position du chrétien par rapport à la loi [HLH ; 1 ch. dans 274 Ko]

DIMANCHE, PREMIER JOUR DE LA SEMAINE, SABBAT (le sujet relève aussi des articles précédents sur la loi et la grâce)
Le chrétien doit-il respecter la loi de Moïse ? voir réponse dans le chrétien doit-il observer le sabbat ? [37 Ko] ; Actes 15:28-29 est-ce une loi ? (JND)
Outre l'indication de la volonté de rompre le pain (Cène) le Dimanche ou premier jour de la semaine (Actes 20:7), on note les séjours répétés de sept jours de l'apôtre dans diverses localités : Actes 20:6; 241:4; 28:14. L'intention était certainement la même, de passer le Dimanche avec les croyants de la localité
Le chrétien et la loi, Fragment de lettre, [JND ; 64 Ko]
Sur le sens du sabbat (sa relation avec le repos de Dieu - Le dimanche = jour du Seigneur), voir longue note dans Études sur la Parole sur le Lévitique, à propos de Lévitique 23 [JND ; 285 Ko]
Sur le respect du sabbat : voir Études bibliques sur Matt. 12:1-13; Marc 2:23-28; Luc 6:1-11, spécialement un des commentaires de JND ; Luc 14:1-6, spécialement un des commentaires de JND
Le chrétien doit-il ne pas travailler le Dimanche ? [20 Ko] Repos hebdomadaire même quand on est occupé au service du Seigneur : Exode 31 Travail du dimanche : Quelle est l'approche du chrétien sur ce sujet ? À quoi occuper son temps le dimanche ? La question se pose aussi pour les églises. [Briem Ch. ; 18 Ko]
Le Sabbat ou Qui est mort : la loi ou moi ? [JND ; 154 Ko] - Doctrine Biblique sur la loi divine et la position du chrétien par rapport à la loi, - et donc par rapport au Sabbat. Quelques points clés : la loi n'est ni mise de côté ni abrogée, mais accomplie par Christ, le chrétien n'est pas sous la loi, mais sous la grâce, le chrétien n'a pas la loi pour règle de vie, car il est « mort à la loi, au péché et au monde », d) la norme pour le chrétien c'est de marcher comme Christ a marché, le chrétien n'a pas à respecter le Sabbat car il est mort à la loi, mais il a pour lui le jour du Seigneur, premier jour de la semaine, jour de la résurrection, car le croyant est ressuscité avec Christ. Texte complété par Bibliquest avec a) un plan pour faciliter la lecture, et b) une indication des références des versets cités
Sabbat et repos de Dieu, à propos de Lévitique 23 [WK ; 1 chapitre dans 164 Ko]
Sabbat et jour du Seigneur, à propos de Rom. 14 et Galates ; respect et non respect, à propos de Galates 6:12 [WK ; 543 Ko]
Les Paraboles : La brebis tombée dans une fosse - Matthieu 12:9-13 [Christian Briem ; 94 Ko] - La question du sabbat
Le Sabbat et le Premier jour de la semaine, Ed. EBTC
Le Sabbat et le Jour du Seigneur, Ed. EBTC
Sabbat et repos de Dieu, repos sabbatique selon Hébreux 4 : voir les études bibliques correspondantes
Année sabbatique et Jubilé [WK ; 96 Ko]

Place de la loi dans le plan de Dieu [JND ; une rubrique dans 321 Ko]
L'introduction de conditions par la loi, alors que le peuple bénéficiait de promesses inconditionnelles [JND ; une rubrique dans 321 Ko]
Rom. 7 La loi de Dieu, le chrétien mort à la loi, [WK, Doctrine du NT sur le St Esprit ; 1 rubrique dans 384 Ko]
Causes de retard spirituel : les bonnes résolutions qu'on ne tient pas - La loi, [WK, Doctrine du NT sur le St Esprit ; 1 rubrique dans 384 Ko] La circoncision : rubrique du Dictionnaire

NOURRITURES PERMISES OU PAS PERMISES — Le SANG — Kasher, Hallal

Pour les questions de nourriture du corps en dehors des questions religieuses (régimes végétariens, vegan, etc.), voir autre rubrique sur une autre page.

Le chrétien peut-il manger du sang ? Réponse : non (Actes 15:29; 21:15). Le chrétien peut-il avoir des transfusions sanguines ? Réponse : oui
Y a-t-il d'autres choses à respecter pour la nourriture ? Réponse : non, 1 Timothée 4:4-5. Voir encore cette question à la rubrique « Loi » ci-dessus et « Liberté » ci-dessous.
Le croyant est-il tenu de manger hallal ou kasher ou au contraire de s'abstenir de ces nourritures ? Réponse : Le croyant est totalement libre d'en manger ou de ne pas en manger. Voir Romains 14, 1 Corinthiens 10:23-32, Colossiens 2:16-19.
Le sang précieux de Christ - Texte condensé [Remmers A. ; 78 Ko] — La lecture du texte original de l'éditeur est recommandée. Le texte condensé retient les points essentiels sur la vérité relative au sang selon l'Écriture. La valeur du sang de Christ aux yeux de Dieu est un fondement essentiel de la rédemption et de la paix du croyant, en dépit des attaques de beaucoup de milieux religieux. Cependant Jean 6 n'a rien à voir avec la Cène.
Le chrétien peut-il manger du sang ? [15 Ko]
cf Actes 15:28 [JND ; 254 Ko] ; il ne s'agit pas d'une question de souillure, mais de respect des droits du Créateur (ce n'est pas la même chose que la fornication qui est une offense contre la pureté chrétienne)

Liberté chrétienne - Responsabilité chrétienne

Ce sujet se recoupe avec celui de l'affranchissement et celui de la Loi (d'où des répétitions de citations dans la présente page)
Quand ce sujet de la liberté chrétienne est soulevé, il y a souvent de la confusion dans les esprits due à ce qu'on n'a pas compris la question de l'affranchissement du péché selon Romains 6 à 8, ni le fait que la volonté propre de l'homme indépendante de Dieu est péché, ni le caractère inaméliorable de la chair. Il ne faut pas se servir de ce que dit la Parole sur la liberté chrétienne pour ouvrir la porte au laxisme. Rom. 6:18 montre bien que, si le croyant est affranchi, c'est du péché (comme puissance qui le domine) qu'il est affranchi, et cet affranchissement s'accompagne d'un « asservissement » à la justice. Mais Rom. 6:19 montre aussi le danger de confusion et la difficulté d'utiliser la vocabulaire approprié : « je parle à la façon des hommes à cause de l'infirmité de votre chair ». Passages pertinents (tirés de la concordance) :
Liberté : Rom. 8:21; 1 Cor. 8:9; 10:29; 2 Cor. 3:12; Gal. 2:4; 5:1,13; Philém. 8; Héb. 10:19; Jacq. 1:25; 2:12; 1 Pierre 2:16,19 Libre : Luc 4:19; Jean 7:26; 8:33,36; Rom. 6:20; 7:3; 8:32; 1 Cor. 2:12; 7:21,22,39; 9:1,19; 12:13; Gal. 3:28; 4:22,23,26,30,31; Éph. 6:8; Col. 3:11; 1 Pierre 2:16 Le mot traduit par liberté en 1 Cor. 8 est traduit par droit en 1 Cor. 9 voir Romains 14, 1 Cor.8 à 9 et 2 Cor.11 « Le frère pour lequel Christ est mort » Rom. 14 à 15:7 - Liberté, responsabilité et solidarité chrétiennes [Hole ; 23 Ko]
Grâce et responsabilité [AG ; 29 Ko] - En quoi consiste la responsabilité du chrétien, et comment il peut y faire face
Les serments de Dieu [AG ; 19 Ko] - Grâce de Dieu et responsabilité de l'homme - La repentance qui suspend le jugement
Grâce et responsabilité, comment servir un Dieu saint, ce qui peut nous garder fidèle [PhL ; 69 Ko]
Notre responsabilité [PF ; 25 Ko] - Importance de ne pas s'occuper seulement de nos bénédictions. Comment faire face à la responsabilité.
Ne pas négliger l'obéissance : La Parole de Dieu met en garde contre l'iniquité [= une marche sans loi, sans frein], mais l'épître aux Galates est sévère contre ceux qui veulent remettre les croyants sous la Loi, et elle insiste sur la marche par l'Esprit qui est le propre de la grâce. Le cour pur est un cour purifié par l'obéissance à la vérité (1 Pierre 1:22) et le propre du croyant est d'obéir comm Christ a obéi (1 Pierre 1:2). Liberté chrétienne [AG ; 20 Ko] - Ce qu'est la liberté chrétienne (quand on est délivré de l'asservissement au péché, à la chair et au monde) et comment on y arrive selon Rom. 5 à 8
Liberté chrétienne [JAM ; 1 chapitre dans 247 Ko]
La liberté chrétienne [4 Ko]
Courants rafraichissants découlant de la source de vie [Snell H.H. 1 chapitre parmi 11; 306 Ko] La liberté de l'Évangile - La libération par rapport à l'esclavage de Satan, au péché (culpabilité et domination), à la loi, à la crainte de la mort - La liberté dans la présence de Dieu, la liberté d'enfants de Dieu, la liberté dans le service Le chrétien esclave de Christ : voir rubrique « esclavage » à la page sur la « volonté de Dieu »

Les oeuvres, bonnes, mauvaises ou autres : voir page sur la vie pratique

Quelques ouvrages pour ceux qui veulent en savoir plus :

Poursuivez la sainteté, M. Tapernoux, Ed. EBTC. Voir le contenu de cet ouvrage de 110 pages dans sa table des matières [4 Ko]
La PURIFICATION PAR L'EAU et ce que MARCHER DANS LA LUMIÈRE signifie [J.N. Darby], Ed. EBTC LA SANCTIFICATION sans laquelle il n'y a point de christianisme [JND ; 60 Ko] : La vraie sanctification pratique commence par la réalisation que Dieu nous a mis à part (= sanctifié) pour Lui : - la sanctification est la position du chrétien que Dieu a séparé par la résurrection de Christ, et régénéré : il attend la gloire, gardé par la puissance de Dieu, par la foi, séparé du monde par la puissance et la communication de la vie de Celui qui a remporté la victoire sur tout ce qui aurait pu l'empêcher d'y avoir part - La sanctification pratique, ce sont des habitudes, des affections, et une marche formées d'après la vie et la vocation qu'on a reçues de Dieu La Perfection, où elle se trouve et ce qu'elle est, Ed. EBTC
Commentaire sur 1 Thes. 5:23 et 3:11-12 (3 pages de texte ; JND) ; sanctification de position et sanctification pratique (JND sur 1 Thess. 5:23) ; l'amour comme moyen de sanctification (JND sur 1 Thes. 5:23) Peut-on dire que les saints de l'Ancien Testament étaient « en Christ » ? Doivent-ils ressusciter avec l'Église ? Réponse [17 Ko] Être mort avec Christ, Ed. EBTC

La PAIX (du coeur et de la conscience - paix intérieure, paix avec Dieu)

voir Le Repos, La Puissance, La Consécration de E. Dennet (détaillé plus haut)
Comment on trouve la paix avec Dieu, J.N. Darby [60 Ko], sous forme de dialogue ; la connaissance d'une rédemption accomplie (un fait) est la base d'une paix complète avec Dieu, paix qui ôte même la crainte du jugement, et permet une entière consécration à Dieu : c'est cela la vraie vie chrétienne
Paix en croyant [80 Ko] : Correspondance avec une personne troublée dans sa conscience et qui soupirait après la paix. La paix du coeur et de la conscience est basée sur Christ, le sang de Christ (versé à la croix), l'oeuvre de Christ.
Le Repos [Poésie HR ; 340 Ko] ; présentation vivante des sentiments éprouvés par une âme cherchant la paix de la conscience et la délivrance
La paix avec Dieu [HLH ; 20 Ko]

L'Intercession de Christ [51 Ko] : Christ oeuvre pour les croyants maintenant dans le ciel, comme sacrificateur et comme avocat
« Dans le Christ Jésus » [AG ; 40 Ko] ; méditation sur cette expression de Romains et Timothée ; tout se ramène à deux faits 1° être dans le Christ Jésus (pas de condamnation, Dieu est pour le croyant) et 2° ce que nous avons dans le Christ Jésus (la promesse de la vie, la grâce, l'amour, le salut, la foi). L'existence terrestre dans un climat céleste.
Paix, joie, et volonté de Dieu, Fragment de lettre [JND ; 51 Ko]

Paix et tranquillité du croyant : Eccl. 9v17 - És. 8v5 - Matt. 11v28 & 12v19 - Gal. 5v22 - 2 Tim. 2v22 (voir la rubrique Comment se tenir devant Dieu qui est davantage développée sur le sujet)
Voir aussi la rubrique Délivrance du pouvoir des ténèbres

en contraste avec l'excitation du monde : És. 8v5-8


Conscience

Le Ps. 51 montre des execices de conscience profonds. De véritables exercices de conscience amènent au sentiment de culpabilité devant Dieu le fils prodigue dit par deux fois "j'ai péché contre le ciel et devant toi". Des sentiments de honte par rapport aux autres hommes, ou des sentiments soucieux de ne pas perdre son crédit, son autorité ou sa réputation, voilà des caractéristiques d'une conscience dévoyée, qui n'amène pas à la repentance.

Qu'est-ce que la conscience ? [SLE ; 5 Ko] La conscience qui parle et la conscience qu'on fait taire [AG ; 1 § ds 24 Ko]
La lumière entre par la conscience [JND ; une rubrique dans 113 Ko]
La conscience. La conscience et son activité, la façon dont Dieu l’éveille et l’exerce, et la manière dont l’homme l’écoute ou la fait taire [JAM ; 59 Ko]
Saül : un cas (1 Sam. 15) de confession sans humiliation, sans contrition, sans exercice de conscience

Expériences chrétiennes / les voies du Seigneur envers les siens, C.H. Macintosh, Ed. EBTC