tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix ; et ils sortiront, ceux qui auront pratiqué le bien en résurrection de vie ; et ceux qui auront fait le mal en résurrection de jugement (Jean 5 v. 28, 29)


La RÉSURRECTION : la mort vaincue. Jésus la résurrection et la vie

La mort, les peines éternelles

SOMMAIRE de la PAGE :

La RÉSURRECTION : vérité fondamentale du Christianisme.

Autres sujets : Retour au récapitulé général des sujets du site



Pour lire avec profit les explications et livres ci-après, il est recommandé de le faire avec prière et en suivant le texte de l'Écriture Sainte.
Les significations d'initiales désignant des auteurs ou des périodiques sont en page d'abréviations. Fournisseurs d'ouvrages : voir Éditeurs en page Autres liens.


La RÉSURRECTION

Importance fondamentale de la résurrection (y compris des corps) - tant des croyants que de Christ lui-même (ces deux vérités étant indissolublement liées).

Voir commentaires Bibliques sur 1 Corinthiens 15 et 2 Corinthiens 5

Jésus dit : Je suis, la résurrection et la vie : Celui qui croit en moi, encore qu'il soit mort, vivra (Jean 11:25)
Si Christ n'a pas été ressuscité, votre foi est vaine (1 Cor. 15:17; autrement dit : votre foi est une certitude, car Christ est ressuscité)
Christ… a été ressuscité… selon les Écritures ; et Il a été vu de Céphas (Pierre), puis des douze. Ensuite… de plus de 500 frères à la fois

La mort, un ennemi vaincu [Chr. Brm ; 202 Ko]. La résurrection. Commentaire détaillé de 1 Cor. 15.
Les détails sur la résurrection sont donnés en 1 Corinthiens ch. 15. Les corps ressuscitent (Romains 8:11).
Les apparitions de Jésus après sa résurrection [SLE ; 7 Ko]
Nos corps [PF ; 21 Ko] - Soins du Seigneur pour le corps dans l'usure, la vieillesse, la mort et la résurrection
La Mort [Billeter Mat ; 55 Ko]  — Mort, Résurrections, Au-delà, Éternité. Vue d'ensemble du sujet

Il y a deux résurrections :

La résurrection, vérité fondamentale de l'évangile combiné [JND ; 96 Ko] avec Les deux résurrections. Article combinant deux articles distincts à l'origine. Il a été complété par un plan détaillé permettant d'en saisir et retenir plus facilement le contenu qui est fondamental. Article important pour affermir la foi chrétienne et stimuler la sainteté.
La mort, un ennemi vaincu [Chr. Brm ; 114 Ko]. La résurrection. Corps naturel et corps spirituel. Commentaire sur 1 Cor. 15.
Brièvement, ce que dit la Parole sur les deux résurrections [SLE ; 10 Ko]
Apocalypse 20:4-6 « Je vis le ciel ouvert ». La première résurrection et pourquoi l'idée d'une résurrection générale est fausse [Brm.C ; 1ch dans 380 Ko]
La Parole de Dieu (Jean 5:29) annonce deux résurrections entièrement distinctes, soit dans leur caractère, soit dans leur époque : la résurrection de vie et la résurrection de jugement. Les croyants, nés de nouveau (Jean 3:4-7) ressusciteront à la venue du Seigneur (1 Thessaloniciens 4:16) et ne viennent pas en jugement (Jean 5:24). Ceux qui sont encore dans leur péché paraîtront devant un grand trône blanc et seront jugés avant d'aller dans ce que la Parole appelle « l'étang de feu » (Apocalypse 20:11-15).
Première résurrection ou résurrection des justes : « l'attente actuelle de l'Église ch.4 » [JND ; 40 Ko] la résurrection des justes (= première résurrection = résurrection d'entre les morts) est distincte de la résurrection des méchants + les différents passages de la Parole qui en parlent + le lien entre la résurrection des corps et le fait que les croyants sont déjà ressuscités en Christ
Y a-t-il une résurrection du corps ? [RB ; 116 Ko] Résurrection de Jésus-Christ les 7 preuves données par Paul les deux résurrections résurrection des corps les différentes périodes de la première résurrection le jugement : le grand trône blanc et l'état éternel Plusieurs appels solennels à saisir le salut maintenant : l'heure de la grâce va finir, le jugement vient inexorablement, ne vous laissez pas tromper par la crainte du qu'en dira-t-on ou par l'incrédulité
Les saints de l'Ancien Testament doivent-ils ressusciter avec l'Église ? Réponse [17Ko] Y a-t-il jamais eu des cas de résurrection, de victoire sur la mort ? Matthieu 27:52-53 [Briem Ch. ; 18 Ko]
Découpant droit la Parole de la Vérité [Scofield ; 260 Ko] — Les deux résurrections (l'une des distinctions à comprendre pour ne pas interpréter la Bible de travers)
Rôle nuisible de la doctrine d'une résurrection unique des morts [JND sur Phil. 3:11; 130 Ko]
Résurrection des morts pour le jugement : les corps et les esprits sont réunis [Chr. Briem à propos de Luc 16; 146 Ko]
Résurrection des martyrs de l'Apocalypse [MT ; une rubrique dans 186 Ko]

La Parole présente le chrétien comme mort et ressuscité avec Christ : une réalité actuelle et ses conséquences pratiques, Colossiens 3 [JND ; 45Ko], mais ceci ne comprend pas la résurrection du corps
La résurrection du Seigneur : Nombre d'anges présent et succession des événements [Briem Chr ; 20 Ko]
Les trois résurrections dans les évangiles. Applications pratiques dans la vie du croyant [MJK ; 88 Ko]
Que signifie la résurrection « au dernier jour » ? [Briem Ch. ; 10 Ko]
Sommaire sur la vie éternelle [M.Hardt ; 32 Ko] — La vie de résurrection est un aspect de la vie éternelle

Importance de la résurrection dans la prédication de Paul : voir commentaires de WK sur Actes 23v6, 24v15-16,



La MORT : ce qu'elle représente, sa portée


Le péché et la mort [JAM ; 45 Ko] - La mort et les manifestations du gouvernement de Dieu - La mort et l'état moral de l'homme naturel - La mort et le jugement de Dieu à l'égard du péché - Le Sauveur a connu la mort - Le croyant et la mort

Jésus et la mort [AG ; 35 Ko] - Portée de la mort de Jésus ; ce qu'elle implique Nécessité de la mort physique de Christ Christ et la mort (en rapport avec Ps.22) Christ connaissant la seconde mort puis entrant en vainqueur dans la première [AG ; citation]
La mort a deux aspects : condamnation de la part de Dieu, objet d'effroi utilisé par Satan - sous ces deux aspects, la puissance de la mort est détruite pour le croyant [JND citations ; 4 Ko]
L'apôtre Pierre parle de la mort en disant qu'il va « déposer sa tente » (2 Pierre 1:14) ; l'apôtre Paul parle de la mort comme le moment où « notre maison terrestre, qui n'est qu'une tente, est détruite » (2 Cor. 5:1). Certaines morts sont plus douloureuses que d'autres, mais l'important est d'avoir la certitude que « nous avons un édifice de la part de Dieu, une maison qui n'est pas faire de main, éternelle, dans les cieux » : c'est le corps de résurrection ; même si ce corps est futur, on peut dire que « nous l'avons » parce que c'est une certitude dont on jouit déjà maintenant.
Bon de penser à la mort pour le chrétien, Fragment de lettre [JND ; 65 Ko] « La mort engloutie en victoire » selon 1 Cor. 15:54-55, ce n'est pas oublier la mort, ni l'entourer de décorations gaies pour en camoufler le caractère effrayant, selon ce que le monde fait. Le Seigneur a pleuré devant la mort (Jean 11:35). La mort n'est pas la fin, pour le croyant. Trop de chagrin aura une influence négative sur la vie spirituelle : voir Abraham se levant de devant son mort (Gen. 23:3) Prov. 14:32 : « Le juste est plein de confiance dans sa mort même »
La crainte de la mort  [MK; 10 Ko]. — Attitude devant la mort : effroi ou sentiment de victoire (1 Cor. 3:21-23), ou bien on fait tout pour ne pas y penser. Tout est fini quant à la terre, et on a alors affaire à Dieu. Toutefois l'article est ancien et aujourd'hui on fait tout pour camoufler la mort, y compris par des soins palliatifs et par un prétendu droit à mourir dans la dignité.
Soins d'accompagnements [Bibliquest ; 11 Ko] - Attitude vis-à-vis des mourants
Consolations pour le croyant dans le deuil [ANO ; 122 Ko] Absents du corps [La part plus heureuse d'être avec Jésus ; Luc 23:39-43 - Actes 7:59-60 - 2 Corinthiens 5:4-8 - Philippiens 1:21-23] Qu'est-ce que la mort ? [Portée de la mort pour le croyant. 1 Cor. 3:22] Est-on heureux après la mort ? [Privilège d'être avec le Seigneur après la mort. Valeur comparée d'être transmué à la venue du Seigneur ou, préalablement, de mourir et d'être ressuscité] L'espérance du chrétien n'est pas la mort - 2 Corinthiens 5 [L'espérance du chrétien est d'être rendu conforme à Christ, la mort délivrant de ce qui est mortel] Ceux qui sont du Christ à sa venue [Jouir déjà maintenant des perspectives heureuses de l'espérance, avec ceux qui sont déjà endormis] Dans le sein de Jésus [Lettre à une veuve. La part commune avec ceux qui sont partis : être dans le sein de Jésus]
La crainte de la mort et la délivrance de la crainte de la mort [GVW ; 24 Ko]
La fin des Rois de Juda d'après 2 Chroniques [PF ; 99 Ko] - Jusque dans la mort, Dieu exprime son approbation ou son mécontentement sur la conduite des rois. Jehoïada sacrificateur a eu l'honneur d'être enterré avec les rois (2 Chr. 24:16), Jehoïakim a eu l'ensevelissement d'un âne (Jér. 22:19), Jézabel a été mangée par les chiens et n'a pas eu de tombe (2 Rois 9:10,37) Même sujet traité par HR en 2 Chr.33
Hébron, ou la victoire sur la mort et la puissance de l'Ennemi, et dont la foi s'empare [Paul Finet ; 68 Ko]
La mort et le Hadès jetés dans l'étang de feu (Apoc. 20:14) [Christian Briem ; 145 Ko]
Qu'est-ce que la mort ? [ANO ; 24 Ko] - Ce que représente la mort, surtout pour le croyant - Même article que ci-dessus, mais avec plan détaillé
La mort, le jugement et l'au-delà selon le livre de l'Ecclésiaste [GA ; 135 Ko]
1 Thes. 4:14 Les « endormis par Jésus » ne sont que des saints du NT, tandis que les « morts en Christ » (1 Thes. 4:16) comprennent aussi les saints de l'AT. « Morts dans le Seigneur » (Apoc. 14:13) est encore autre chose
Commentaire sur Actes 9:32-43 La maladie et la mort chez le chrétien (guérisons ?) [Briem C. ; une rubrique dans 54 Ko]


Cérémonies de Deuil

Voir Deuil L'état de l'âme après la mort et le corps après la mort Incinération, La Mort : ce qu'elle représente, sa portée.

Funérailles ou cérémonies de deuil [24 Ko] — Quelques pensées à propos des funérailles.
Quelle part le chrétien a-t-il à prendre aux cérémonies de deuil (cas de l'Afrique, surtout) [ANO ; 16 Ko]
Certains chrétiens estiment qu'on ne doit pas pleurer lors d'un deuil parce que « le croyant est pleinement victorieux en Christ ». D'autres se prétendent assez fort pour ne pas pleurer du tout. Ces attitudes et ces raisonnements sont déplacés, et n'ont pas l'appui de l'Écriture. Le Seigneur Lui-même a pleuré au tombeau de Lazare, alors qu'Il savait qu'Il allait le ressusciter (Jean 11). Marie y a pleuré. En Apoc. 21 il est dit que Dieu essuiera toute larme : il n'est pas suggéré que les gens auraient mieux fait de ne pas pleurer.
Cérémonies bruyantes [5 Ko]

Parler au mort ? Luc 16:24-31 montre que cela n'est pas possible. La doctrine catholique de "communion des saints" (les saints selon le catholicisme sont des esprits de croyants morts, tandis que dans la Bible les saints sont des gens vivants sur la terre) rejoint les idées païennes de culte des ancêtres. Ces doctrines ont la faveur de beaucoup de gens, car elles entretiennent l'illusion qu'on peut continuer, dans les deux sens, des relations, des échanges, des intercessions, des interventions. Tout cela est faux et n'a aucun fondement biblique. Puissent les vrais croyants ne pas contribuer à propager ces idées fausses.
Soins du corps mort honorant le défunt : Dans l'Ancien Testament : Jacob (Gen. 50), Joseph (Gen. 50 et Josué 24). Rois de Juda, Rois d'Israël Jehoïada (2 Chr. 24:16) Dans le Nouveau Testament : Jean Baptiste, Jésus, Étienne,

Soins du corps mort déshonorant le défunt : Athalie, Jézabel, Jérémie 16:4-7; 22:18-19, Joram (2 Chr. 21:20), Joas (2 Chr. 24:25)

Âme et esprit

L'âme et l'esprit chez la bête et chez l'homme, à propos de Gen. 2:7 et Ecc. 3:20, 21; 12:7 [WK ; 105 Ko]
L'âme n'est pas mortelle. Gen. 2:7 le souffle de Dieu dans l'homme [WK ; quelques paragraphes dans 132 Ko]
Différences entre âme et esprit : voir étude biblique sur 1 Thess. 5:23 [JND ; 130 Ko]
Le Seigneur troublé dans Son âme et dans Son esprit, mais pas dans Son coeur. Que votre cour ne soit pas troublé. Jean 14:1 [MJK ; 115 Ko]

État de l'âme après la Mort - Le corps après la mort

Voir aussi Rubriques sur la mort et sa portée le corps du croyant (plutôt le corps vivant) le deuil Commentaire de WK sur 2 Cor.5 et son condensé

L'état de l'âme après la mort [HR ; 37 Ko] Récapitulé sur ce même sujet : État de l'âme après la mort [Bibliquest ; 62 Ko] L'état de l'âme après la mort [RB ; 3 paragraphes dans 116 Ko] Après la mort - L'homme expire, et où est-il ? (Job 14 :10) [AL ; 42 Ko] - L'état de l'âme après la mort

Ceux qui ont la vie de Dieu jouissent, immédiatement après leur mort, de la présence du Seigneur : 4 passages en parlent. Mais la résurrection de leur corps et la réunion de l'âme au corps n'a lieu que lors du retour du Seigneur pour enlever les siens (1 Thess. 4:16), le Seigneur les ramenant alors pour participer à la résurrection (1 Thes. 4:18)
Ecclésiaste 12:7 « L'esprit retourne à Dieu qui l'a donné ». Cette expression est souvent utilisée en laissant entendre que « tout va bien après la mort, car le bon Dieu accueille gentiment les âmes qui reviennent à Lui ». Mais on oublie volontiers les deux derniers verset s de l'Ecclésiaste : « Écoutons la fin de tout ce qui a été dit : Crains Dieu, et garde ses commandements ; car c'est là le tout de l'homme, car Dieu amènera toute oeuvre en jugement, avec tout ce qui est caché, soit bien, soit mal » (Éccl. 12:14) Par ailleurs le livre de l'Ecclésiaste est écrit comme si l'auteur ne disposait pas de Révélation de la part de Dieu, mais seulement de ses connaissances naturelles d'un homme qui reconnait que Dieu existe et qui a une conscience. Le verset Eccl. 12:7 laisse ouverte la question de ce que Dieu fait de l'âme ou de l'esprit qui retourne à Lui : ce sont les autres passages de la Parole de Dieu qui montrent ce qui advient (les uns vont vers le jugement et la condamnation éternelle, les autres vers la vie éternelle).
Contre l'expression « entrer dans la gloire » à propos des croyants qui meurent [HR 1 paragraphe dans 2 Corinthiens ; 247Ko]
Si la Bible présente la mort du croyant comme un sommeil, c'est parce qu'il peut être « réveillé » par la résurrection ; mais l'âme est bien séparée du corps. Par contre, Actes 7:57 et Phil. 1:21 et 2 Cor. 5:8 et Luc 16 montrent que l'âme du croyant est bien consciente après la mort. Les déclarations de l'Ecclésiaste allant apparemment en sens contraire ne contredisent pas en réalité : ce livre doit être lu avec précaution, car il exprime le point de vue d'un homme sage, mais dépourvu de révélation divine. Or nous, nous avons tout le Nouveau Testament pour nous éclairer
Quelques pensées sur Luc 16:19-31 ([8 Ko] ; lire préalablement le texte biblique)
Questions et Réponses de C. Briem : Les croyants se reconnaîtront-ils au ciel ? [Christian Briem ; 26 Ko]
Matt. 18:10-14 [Chr. Br. ; 64 Ko] — Sort des petits enfants qui meurent.
L'histoire du pauvre Lazare et de l'homme riche - Le Seigneur a ouvert le voile de l'au-delà : Le séjour des morts (Hadès), l'enfer, les tourments, la résurrection, tout est définitivement tranché au moment de la mort. Le seul moyen de salut est d'écouter la Parole de Dieu [Christian Briem ; 145 Ko]
L'état de l'âme après la mort, JND.
Salut du corps : Est-on sauvé déjà présentement corps, âme et esprit ? ou bien le salut du corps n'est-il que futur ? [C. Briem ; 30 Ko]
Absent du corps, présent avec le Seigneur - Sens de cette expression de 2 Cor. 5:8 [Briem Chr ; 24 Ko]

Étienne, dans sa mort (fin de Actes 7) rend un témoignage complet à l'état de l'âme du croyant, après la mort, avec un Christ glorifié. Voir études sur ce passage
Immortalité de l'âme, Fragment de lettre [JND ; 65 Ko] - Même sujet dans Present Testimony ; vol. 1 (New series) p. 161-185
L'immortalité de l'âme de l'homme selon la Bible n'est pas la reprise de conceptions païennes ou de philosophes grecs ; elle est simplement la reconnaissance du fait que Dieu a soufflé en l'homme une respiration de vie (Genèse 2:7) par lequel il est devenu une âme vivante. Certains contredisent en utilisant les versets de la Bible parlant d'âmes qui sont mortes ; mais c'est là jouer sur les mots, car le mot âme est souvent utilisé simplement à la place du mot personne, et non pas de l'âme comme distincte du corps. - Le mot âme est utilisé parfois pour les animaux, mais justement ils n'ont pas eu Dieu soufflant en eux
Passages prouvant un état de l'âme séparé du corps après la mort : Luc 23:43, 46; Actes 7:59 & 8:2; 2 Cor. 7:8; Phil. 1:21-23; 2 Tim. 4:6; 2 Pierre 1:14
Situation des chrétiens endormis (= décédés) par rapport à l'unité de l'Église sur la terre [CHM ; 1 rubrique dans 290 Ko]
Corps mort ou cadavre : Marc 15:43,45. Corps mort pour Joseph d'Arimathée, cadavre pour Pilate [Briem Chr ; 19 Ko]
Un chrétien peut-il se faire incinérer
Communication avec les esprits des morts ou des ancêtres : voir rubrique sur l'occultisme. Ces prétendues communications sont des illusions, des démons prenant la place des esprits qu'on croit consulter. Ces activités sont sévèrement condamnées par la Parole de Dieu
Prières adressée aux saints = invocation des saints

NDE (Near Death Experience) ou EMI (Expériences de mort imminente)

.

Bien des personnes, à l'occasion de circonstances exceptionnelles involontaires, ont failli mourir, ou sont même entrées en mort clinique, et sont ensuite revenues à la vie : elles ont vécu ce qui s'appelle une EMI. Ces expériences sont soit passées sous silence car on les estime incroyables, soit elles reçoivent une publicité importante comme « preuves » de vie après la mort.

Malgré d'innombrables variantes, la plupart des ces expériences d'EMI présentent passablement de concordance, notamment sur les points communs qu'on peut résumer comme suit : Les personnes ont le sentiment de quitter leur corps, de voir ce qui se passe en rapport avec leur corps (salle de réanimation dans un hôpital, par exemple), de partir dans un tunnel au bout duquel elles voient un être de lumière ; elles ont alors généralement un sentiment de béatitude, et rencontrent éventuellement des parents décédés ; elles visitent un domaine d'aspect céleste, qui a cependant une bordure ultime infranchissable (au moins pour ceux qui reviennent).

Au vu du très grand nombre de témoignages, Bibliquest pense que ces EMI sont des réalités non contestables, et non pas des hallucinations d'esprits malades. Les élucubrations sur ce qu'elles sont en réalité sont sans nombre, et les interprétations pseudo-scientifiques qu'on peut lire semblent assez farfelues. Mais la Bible permet de se faire une idée assez cohérente de la portée de ces EMI.

Ces EMI confirment la réalité de l'âme distincte du corps, et capable d'avoir toutes les caractéristiques de la personnalité. Par contre le domaine visité après le tunnel ne peut pas être le paradis pour plusieurs raisons (il n'y a pas la jouissance claire et nette de la relation avec la personne de Christ, et bien des personnes ayant eu ces EMI n'ont même pas la foi chrétienne) ; il ne peut donc s'agir que d'une zone TRANSITOIRE avant d'entrer au paradis ou dans le lieu de tourments (enfer), lesquels sont au-delà de cette limite infranchissable dont personne ne peut revenir.
Ce domaine visité correspond aux lieux célestes dont parle l'Épitre aux Éphésiens, ou il en fait partie. De manière étonnante, des « puissances spirituelles de méchanceté » (Satan et anges déchus) s'y trouvent (Éph. 6:10-18 et plusieurs scènes de l'Ancien Testament, 1 Rois 22, Job 1, Zach. 3 et autres), même si elles doivent en être chassées en leur temps, selon Apoc. 12:8-9 et Luc 10:18.
Le diable se sert de ces EMI pour faire croire aux âmes que tout est paix après la mort, et que toutes les âmes vont dans un lieu de bonheur, quelle qu'ait été leur vie (c'est la raison pour laquelle les medias s'intéressent à ces expériences). En cautérisant ainsi les consciences, Satan détourne les âmes du salut et de la repentance envers Dieu.
Il y a toute raison de penser que les êtres de lumière accompagnant les âmes au-delà du tunnel sont des anges de Satan (démons) déguisés en anges de lumière (2 Cor. 11:14) qui tentent de tromper les âmes susceptibles de revenir sur terre. Luc 4:5 donne déjà l'exemple du diable faisant visiter en un instant ( !) tous les royaumes de la terre, et offrant mensongèrement des espoirs glorieux (Luc 4:6, … cette autorité et cette gloire… je les donne à qui je veux…). L'existence d'une limite infranchissable dont on ne peut revenir est aussi enseignée par Luc 16:26.

Quand on les regarde en détail, les descriptions de ces EMI n'apportent aucun élément important de plus que ce qu'on trouve dans la Bible. Par contre la Bible en dit beaucoup plus qu'elles, et ce que la Bible dit sur le sort éternel est clair, certain et solennel : il est capital de se mettre en règle avec Dieu le plus tôt possible.
Si on veut des clartés sur ces sujets, il est bien plus simple et fiable de s'en tenir à ce que Dieu dit dans Sa Parole, qui est la vérité (Jean 17:17). Cela vaut d'ailleurs toujours mieux. Luc 16:19-31 est le passage qui donne le plus de précisions, mais d'autres le complètent. Voir aussi l'article sur l'état de l'âme après la mort.


La réincarnation

C'est une illusion trompeuse [6 Ko]. Elle est exclue par Hébreux 9:27 : « Il est réservé aux hommes de mourir une fois (littéralement : une seule fois), et après cela le jugement ». — Les justifications de la réincarnation sont soit les livres de doctrines de religions idolâtres d'extrême-orient, soit les affirmations de spirites ou médiums prétendant que les morts leur parlent.


Suicide - Euthanasie

C'est l'un des nombreux mensonges de Satan que de faire croire aux gens qu'ils vont se débarrasser de tous leurs problèmes par le suicide. Il leur cache la perdition éternelle de l'homme sans Dieu.
Cinq cas dans l'Écriture : Saül, celui qui portait les armes de Saül, Akhitophel, Zimri, Judas
Arrêté sur la voie du suicide par une parole à propos [ANO ; 26 Ko] (= Job 33:18)
Euthanasie - Suicide [Bibliquest ; 10 Ko] - L'aspect de vouloir échapper à la souffrance Tromperie de la promotion de l'euthanasie et du désir de suicide Euthanasie [Bibliquest ; 10 Ko] - Même sujet, avec d'autres aspects considérés
Suicide camouflé en euthanasie - L'exemple du geôlier de Philippes


ENFER, ÉTANG DE FEU, HADÈS, SHÉOL, ABÎME

La Parole (= la Bible) utilise plusieurs expressions pour décrire la réalité de ce qui attend ceux qui ne se sont pas mis en règle avec Dieu :
« La géhenne, le feu inextinguible, là ou leur ver ne meurt pas et où le feu ne s'éteint pas » (Marc 9:43-48)
« un lieu de tourment, dans une flamme » : Luc 16:23, 24, 28 (ce passage montre que ceux qui sont morts dans leur péchés souffrent dès après leur mort, et sont conscients de leur état de souffrances loin de Dieu)
« l'étang brûlant de feu et de soufre » (Apocalypse 19:20; 20:15; 21:8). Le rappel que telle est la part des méchants est fait juste au moment où il vient d'être dit que toutes choses sont faites nouvelles, et que Dieu essuiera toutes larmes des yeux de Son peuple (Apoc. 21:4-8). Ce même passage rappelle aussi que c'est maintenant (et non pas plus tard) le temps de la grâce : « À celui qui a soif, je donnerai, moi, gratuitement, de la fontaine de l'eau de la vie »
« les ténèbres de dehors où sont les pleurs et les grincements de dents » (Matt. 8:12)

 

À distinguer : Ne pas se représenter l'enfer d'après l'imagerie populaire de démons fourchus tourmentant les personnes dans un brasier. Satan et ses démons ne sont pas des chefs en enfer. Revenir simplement à ce qu'enseigne la Parole. On y trouve les distinctions suivantes :
Selon Luc 16, les tourments des perdus commencent immédiatement après la mort, mais ce n'est pas l'enfer proprement dit.
L'enfer proprement dit est appelé l'étang de feu (Apoc.19:20; 20:10, 14, 15; 21:8), ou étang de feu et de soufre. La bête (chef de l'empire romain) et le faux prophète (antichrist) y sont jetés juste avant le millénium (Apoc. 19:20). Satan n'y sera jeté qu'après le millénium (Apoc. 20:10). Il n'y sera pas chef, mais il y aura la pire condition. — Les morts y sont jetés après le jugement du grand trône blanc (Apoc. 20:15). Des vivants y sont envoyés juste avant le millénium (Matt. 25:41,46)
L'abîme, ou puits de l'abîme (Apoc. 9:2; 20:1-3). Satan y sera pendant le millénium. 2 Pierre 2:4 en parle déjà maintenant pour des anges qui ont péché. Jude 6 appelle ce même lieu une «prison»
Le "hadès" ou "shéol" est un terme vague désignant (sans précision) le lieu où les âmes sont après la mort. Il recouvre le lieu de tourment de Luc 16. Le terme est aussi utilisé pour des fidèles (Ps. 30:3; 88:3), mais les croyants de l'Ancien Testament n'avaient pas de clarté sur leur devenir. L'enfant de Dieu aujourd'hui sait qu'il sera avec le Seigneur (2 Cor. 5:8)
Le shéol comme gouffre dans lequel le méchant est plongé après la mort : Nombres 16:32-33


Éternité des peines ou peines éternelles :

L'Éternité des peines [AG ; 34 Ko] ; outre le sujet principal (l'éternité des peines) donne quelques indications sur ce qu'on peut savoir de l'enfer, selon l'Écriture, en contraste avec l'imagerie populaire
Les peines éternelles d'après les Écritures, [J.N. Darby ; 57Ko ; traite l'universalisme et le conditionalisme]
Lettre à propos des Peines éternelles, Fragment de lettre [JND ; 65 Ko]
Immortalité, vie éternelle, résurrection, peines éternelles [JND ; une rubrique dans 113 Ko]

Encore l'universalisme (chapitre dans l'Élection de la grâce de RB ; 204 Ko)
Le jugement éternel, M. Tapernoux
Tourments immédiats après la mort selon Luc 16 [Christian Briem ; 145 Ko]
À la mort, tout est tranché définitivement quant au sort éternel (Luc 16) [Christian Briem ; 145 Ko]


Le gouvernement de Dieu : il prend connaissance de toutes les actions des hommes, il les pèse et les rétribue selon sa justice ; rétribution actuelle et future ; grâce, mais colère au jour du jugement si la bonté de Dieu est méprisée [JAM ; 266 Ko]