Troisième temple à Jérusalem.

Bibliquest

Au début de l'année 2014, un reportage télévisé en Israël a annoncé que les préparatifs pour la reconstruction du troisième temple étaient achevés. Des sites internet font savoir que la formation des sacrificateurs est en cours pour que le fonctionnement du temple puisse se faire sans tarder après la reconstruction. Que faut-il penser de cela selon la Bible = Parole de Dieu ?

La question du rétablissement d'Israël dans le futur avec un règne futur glorieux du Messie sont des certitudes dont Bibliquest a parlé par ailleurs. Il y aura un temple à Jérusalem, et Zacharie 14 annonce que toutes les nations iront une fois par an adorer à Jérusalem. On comprend dès lors pourquoi certains veulent reconstruire le temple qui est la marque d'un plein rétablissement du peuple d'Israël dans une position glorieuse. Cet état d'esprit était en quelque sorte celui des disciples de Jésus qui ne comprenaient pas que Jésus leur annonce qu'il allait souffrir et mourir (Matt. 16v22; Luc 9v45), et qui lui demandèrent à plusieurs reprises quand aurait lieu le rétablissement d'Israël (Matt. 24v2). Même Jean Baptiste attendait le règne glorieux de Christ (Matt. 11v3), et même après la résurrection, les disciples continuaient cette attente (Actes 1v6).

Mais ce que chacun d'eux ne comprenait pas, c'est qu'il fallait un changement moral de tout le peuple, et que ce changement n'avait pas eu lieu, comme en témoignent le rejet puis la crufixion de Jésus. Au début des Actes on voit encore les conducteurs du peuple rejetant le témoignage rendu à Jésus, ce rejet se traduisant par des persécutions (ch. 4v3,18, puis 5v18,40) jusqu'à ce que les chrétiens soient chassés et dispersés après la lapidation d'Étienne (ch. 7v57 à 8v1).

Reconstruire le temple maintenant ne tient pas compte de tout cela, et ne tient bien sûr pas compte des droits de Jésus le Fils de Dieu. Pourtant Ézéchiel annonce le rétablissement du temple avec force détails, donnant le plan et toutes ses mesures (ch. 40 à 48). Ce rétablissement aura l'approbation de Dieu puisque la gloire de l'Éternel rentrera dans Jérusalem puis dans le temple (Éz. 43v1-6), mais il n'en reste pas moins que le besoin d'un changement moral subsiste. C'est ce dont témoigne le même prophète Ézéchiel, notamment dans le passage du ch. 36 (v.24-32) auquel notre Seigneur fit allusion dans son entretien avec Nicodème (Jean 3v1-10). Ézéchiel parle d'une purification avec des eaux pures, purification des idoles, et changement du coeur en un coeur nouveau. Notre Seigneur Jésus précise cela en parlant du besoin indispensable de la nouvelle naissance pour voir et entrer dans le royaume de Dieu.

Alors, la reconstruction du temple aujourd'hui est-elle bonne ou mauvaise ?
Le Nouveau Testament nous indique quelque chose que ne dit pas Ézéchiel. Matt. 24v15 se sert de la prophétie de Daniel annonçant l'abomination établie dans le lieu saint pour faire connaitre que l'Antichrist s'installera dans le temple à Jérusalem. Cela est répété en 2 Thes. 2v3-4 ; et en Apoc. 11v1 on voit effectivement un temple à Jérusalem au temps de l'Antichrist. Le Nouveau Testament concorde donc parfaitement avec l'Ancien. — Alors qu'en est-il ou qu'en sera-t-il du changement moral nécessaire que nous avons évoqué ? Si l'Antichrist est reçu, cela montre qu'aucun changement moral n'est intervenu. Pourtant un changement moral d'Israël aura lieu, comme le montrent sans ambiguité Zacharie 12v10-14 et Éz.36 déjà cité, et bien d'autres passages. Le passage de Zacharie 12 montre que ce changement moral s'accompagne de la confession du péché d'avoir crucifié (« percé ») le Seigneur. Tant que ce changement moral (une nouvelle naissance !) n'a pas lieu, l'état moral et spirituel du peuple demeure le même qu'autrefois, et le peuple n'est pas prêt à recevoir Christ revenant. Par contre il est prêt (ou va bientôt être prêt) à recevoir l'Antichrist, le « berger insensé » dont parle Zach. 11v15-17.

Si nous comprenons bien, la reconstruction du temple et de ses ustensiles et de ses cérémonies est prévue actuellement en suivant soigneusement les indications de la loi (livre de l'Exode notamment) et les descriptions du temple de Salomon (Rois et Chroniques) et celles du Talmud. Tout cela a trait au passé. Or Ézéchiel donne pour le futur, tant pour le temple que pour les cérémonies, des indications complètement différentes. Voir les tableaux comparatifs sur les sacrifices et les cérémonies.

Pourquoi ces différences entre sacrifices et cérémonies d'Ézéchiel et ceux de la loi et des livres historiques ? La raison est toute simple : la loi et les livres historiques donnaient des types annonçant (futur) les souffrances et le sacrifice expiatoire de Christ, tandis qu'Ézéchiel donne des types commémorant (passé) une oeuvre et un sacrifice de Christ accomplis. Nous en donnons quelques preuves caractéristiques. a) le grand jour des expiations (Yom Kippour) figure dans la loi (Lév. 16 et 23) et est absent d'Ézéchiel (voir 45v21-25; sa réalité aura déjà eu lieu dans la repentance de Zach.12). b) La purification par de l'eau dans la loi est faite avec l'eau de purification contenant les cendres de la génisse rousse (red heifer), ce qui n'est pas du tout le cas avec les eaux pures d'Ézéchiel 36 qui impliquent la nouvelle naissance. Les reconstructeurs du temple actuel sont fiers d'avoir réussis à retrouver une race de génisse rousse, mais cela ne fait que les rattacher à l'ordre ancien de la loi, et non pas à la gloire à venir d'Ézéchiel, et surtout cela marque l'ignorance du besoin de régénération spirituelle et morale (nouvelle naissance, un esprit nouveau et un coeur nouveau) du peuple.

Il s'ensuit que la reconstruction du temple aux normes anciennes ne fait que confirmer que le changement de coeur du peuple n'a pas eu lieu et que l'Antichrist va venir et y être accepté et reçu. Oui, la Parole de Dieu demeure et s'accomplira, pas un iota n'en passera, mais reconstruire sans le changement moral de la nouvelle naissance, c'est aller à la ruine. On voit celle de l'Antichrist en Zach. 11v17. Tout cela se règlera par la venue en gloire de notre Seigneur Jésus Christ, venue décrite en Apoc. 19 qu'il ne faut pas confondre avec Sa venue pour enlever l'Église (1Thes. 4v14-18).

*

La position de cette reconstruction du temple par rapport à la venue du Seigneur a été développée ailleurs.