Que signifie l’expression « l’esprit de Jésus » ?

Michael Hardt


Im Glauben leben 2024-5, p. 19


1 - Le Saint Esprit

2 - La véritable humanité du Seigneur

3 - L’esprit humain du Seigneur

4 - L’onction du Saint Esprit

5 - Le mystère de la personne du Christ


« Et la Parole devint chair et habita au milieu de nous » (Jean 1:14).


Cette question touche à la fois à la vérité sur la Personne de Christ et à la vérité sur la Personne du Saint Esprit.

Il est important de distinguer l’esprit humain du Seigneur Jésus de l’Esprit Saint. Lorsqu’il est question de l’Esprit de Jésus, nous devons bien comprendre s’il s’agit de son esprit humain ou du Saint Esprit.


1 - Le Saint Esprit

Il existe des passages bibliques dans lesquels l’expression « Esprit de Jésus » est utilisée pour désigner le Saint Esprit :

« L’Esprit de Jésus ne le leur permit pas » (Actes 16:7).


Il en va de même pour l’expression « Esprit de Christ ». Pierre écrit ainsi : « … cherchant à savoir quel temps ou quelle sorte de temps l’Esprit de Christ qui était en eux indiquait … » (1 Pierre 1:11).

Ici aussi, il s’agit du Saint Esprit. Il est appelé « Esprit de Christ » parce qu’Il a inspiré les prophètes de l’Ancien Testament pour qu’ils parlent de Christ, et même, dans plusieurs passages, pour qu’ils écrivent des parole qui expriment les sentiments de Christ et parfois ses propres paroles (Ps. 22:2 ; cf. Ps. 69:21 ; Ésa. 49:4).


2 - La véritable humanité du Seigneur

Cela ne change cependant rien au fait que Jésus Christ possédait un esprit humain. Son esprit humain doit être distingué du Saint Esprit — ce dernier étant Lui-même une Personne divine (*).

La Bible montre que Jésus-Christ est également une personne divine (**) : Dieu, le Fils.

Mais ce Fils éternel de Dieu est devenu homme, et comme tel, Il possède un esprit humain :


(*) Ces deux faits sont malheureusement souvent niés : le fait que le Saint Esprit soit une personne et que cette Personne soit divine. Les gens voient souvent le Saint Esprit comme étant uniquement une force, une influence, ou autre. Mais la Bible montre que l’Esprit parle, choisit, approuve, qu’il peut être affligé, etc. ; Il a un « moi » personnel (Actes 13:2 ; 1 Cor 12:11 ; Éph. 4:30). Il est donc une Personne. Les passages bibliques suivants, entre autres, montrent en outre qu’Il est une personne divine : Actes 5.3.4 (Ananias avait menti au Saint Esprit, et avait donc menti à Dieu), Matt. 28:19 (Il est sur le même plan que le Père et le Fils) ; Héb 9.14 (Il est éternel).

(**) Les personnes divines ne sont pas indépendantes les unes des autres, mais elles sont toujours en parfaite harmonie les unes avec les autres dans leur nature et leurs actions. Dieu est un (1 Tim. 2:5 ; cf. 1 Cor. 8:6).


3 - L’esprit humain du Seigneur

L’humanité authentique comprend un corps humain, une âme humaine et un esprit humain (1 Thes. 5:23). Par conséquent, « l’homme Christ Jésus » possédait également un esprit humain.

La Bible le confirme explicitement en parlant de l’esprit humain du Seigneur : Jésus a été « troublé dans son esprit » (Jean 13:21). Il est impossible que ces mots concernent l’Esprit Saint. Il en va de même pour l’affirmation selon laquelle le Seigneur « frémit en son esprit » et se troubla (Jean 11:33).

Mais par-dessus tout, Il nous est dit qu’à Sa mort, le Seigneur Jésus a remis Son esprit à Son Père, ce qui montre que le Seigneur Jésus faisait bien la distinction entre Son corps (qui restait sur la croix) et Son esprit. Il est également évident qu’en parlant de Son esprit qui était remis au Père, il ne pouvait pas s’agir du Saint Esprit.

En Luc 23:46, qui rapporte la dernière Parole du Seigneur sur la croix, on a plutôt le côté de l’humanité du Seigneur en ce qu’Il confie Son esprit aux mains de Son Père, pour qu’Il le reçoive et prenne soin d’une chose aussi précieuse ! Par contre en Jean 19:30 où, après avoir dit « c’est accompli », le Seigneur sépare Son esprit de Son corps, simplement de Lui-même et volontairement, et Il livre (remet) cet esprit, on a plutôt le côté de la Toute-Puissance de Sa divinité selon Jean 10:17-18.


Il ressort donc clairement de ces passages bibliques que le Seigneur Jésus, en tant que vrai homme, possède un esprit humain. Nous ne pourrons jamais saisir pleinement le miracle de l’incarnation et la profondeur qu’elle implique, mais nous pouvons et devons L’admirer et L’adorer, Lui, la Parole devenue chair (Jean 1:14).


4 - L’onction du Saint Esprit

Luc rapporte qu’à l’occasion du baptême du Seigneur, « le Saint Esprit descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe » (Luc 3:22). Comme le Seigneur Lui-même l’a déclaré peu après, l’Esprit du Seigneur était désormais sur Lui (Luc 4:18,21 ; cf. És. 61:1). Pierre dit que le Christ a été « oint du Saint Esprit » lors de Son baptême (Actes 10:38). C’est à ce moment-là que le Saint Esprit est venu sur Lui et est resté sur Lui (Matt. 3:16 ; Jean 1:33).

Dans ce contexte également, il est clair que l’esprit humain de Jésus doit être clairement distingué de l’Esprit Saint.


5 - Le mystère de la personne du Christ

En raison de la question posée, nous avons mis l’accent sur la vraie humanité du Seigneur. Pour conclure, soulignons qu’Il est Dieu (Jean 1:1 ; Romains 9:5 ; 1 Jean 5:20). Il est devenu homme, Il reste éternellement homme, mais Il n’a jamais cessé d’être Dieu. Il est Dieu et homme en une seule personne.


« Nul ne connaît le Fils si ce n’est le Père » (Matt. 11:27).


« Or nous savons que le Fils de Dieu est venu, et Il nous a donné une intelligence afin que nous connaissions le Véritable ; et nous sommes dans le Véritable, dans son Fils Jésus Christ : Lui est le Dieu véritable et la vie éternelle » (1 Jean 5:20).