Les méfaits d'une simple profession de christianisme

Simple profession chrétienne

Par l'expression de "simple profession chrétienne", on désigne les gens qui disent être chrétiens et qui n'ont pas la vie de Dieu, qui ne sont pas nés de nouveau. Cela est courant dans les églises d'état ou nationales, les églises de multitude, mais on le retrouve partout dans les autres églises, même si c'est dans une moindre mesure.

Cela a commencé quand on a fait des conversions forcées au christianisme, puis quand on a fait du baptême (spécialement celui d'enfants) le moyen d'avoir la vie de Dieu. - Jamais le Nouveau Testament n'envisage que les vrais chrétiens ne soient pas nés de nouveau. On trouve des professants sans vie (= sans la vie de Dieu) en 2 Pierre et Jude et ailleurs. Le type même du professant est l'homme qui n'avait pas un habit de noces dans la parabole de Matthieu 22:1-14.

En un sens les vrais croyants sont aussi des professants, mais du fait qu'ils ont la vie de Dieu ils ne sont pas de "simples" professants. Par commodité de langage on utilise souvent le terme de "professant" pour désigner ces "simples" professants, qui n'ont pas la vie de Dieu.

Quand les "simples" professants jouent un rôle dans l'église, c'est sa ruine directe. -
Un exemple de "religion professante" est celle de Jéroboam 1 Rois 12:26-33, si souvent mentionnée dans la suite. Il prétend (12:28) que ses veaux sont ceux qui ont délivré le peuple de l'esclavage d'Égypte, mais il change tout le culte ordonné par Moïse. L'adoration des Baals est une étape de plus, où tout lien, même historique, avec l'Éternel est rejeté (1 Rois 16:31). De la même manière, dans la chrétienté, on a des églises qui prétendent être chrétiennes, mais qui ont vidé le christianisme de tout ou partie de sa substance.

L'étape suivante, ce sont ceux qui rejettent entièrement le christianisme.

Quand les professants imitent les vrais croyants

Lorsque les vrais croyants, les vrais chrétiens, s'endorment ou perdent leur ferveur, il arrive qu'il soit difficile de les distinguer d'avec les simples professants. C'était le cas des dix vierges lorsqu'elles se sont endormies (Matthieu 25:1-10). Lorsqu'elles se sont réveillé sous l'action de l'appel de Dieu ("cri de minuit"), elles ont repris de l'activité ; les vierges folles ont voulu imiter les vierges sages qui avaient de l'huile dans leurs lampes = une image des chrétiens professants qui veulent imiter l'activité des vrais chrétiens, sans se rendre compte que l'important n'est pas d'imiter l'activité extérieure, mais d'avoir intérieurement la vie de Dieu animée par le Saint Esprit (représentée par l'huile dans les lampes).

Autres exemples d'imitation de la vraie foi : 2 Tim. 3:5 ceux qui ont la forme de la piété, mais qui en ont renié la puissance. — Les devins d'Égypte qui copiaient les miracles de Moïse (2 Tim. 3:8-9 - Exode 7:11-12, 22; 8:7) — Ceux qui entrent dans les maisons, prétendant s'occuper des âmes (2 Tim. 3:6, Actes 20:20) — Ceux "qui mènent en avant", prétendant faire faire des progrès aux âmes (2 Jean 9)



[ page principale | nouveautés | La Bible | la foi | sujets | études AT | études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | centres d'intérêt]