Prétérisme

(Bibliquest)

De quoi s'agit-il ?

C'est le système d'interprétation de l'Écriture qui considère que les prophéties sont le plus généralement accomplies.

Valeur

Parmi tous les sytèmes d'interprétation, celui-ci est l'un des plus aberrant :

où a-t-on vu des lions manger de la paille et des loups habiter avec des agneaux (Ésaie 11) ?
où a-t-on vu les aveugles voyant (Esaie 35), la paix régner d’une mer à l’autre (Ps.72) ?
où a-t-on vu l’homme de péché assis dans le temple à Jérusalem (2 Thes. 2 et Matt. 24) ?
où a-t-on vu une marque de la bête imposée avec interdiction d'acheter ou de vendre à quiconque n'a pas cette marque ? (Apoc.13)
où a-t-on vu Daniel se reposant dans son lot à la fin des jours (Daniel 12)
où a-t-on vu le temple d'Ézéchiel (ch.40 et suiv.) rebâti et les nations obligées d'aller chaque année adorer à Jérusalem (Zach.14) ?
etc.etc.

Pour répondre à ces objections, on allègue une interprétation spiritualisante de l'Écriture. Mais justement celle-ci perd alors toute sa force et sa vérité ; on lui fait dire n'importe quoi.

La Parole de Dieu sait très bien distinguer, quand elle le veut, les prophéties qui, pour nous, sont du passé et celles dont l'accomplissement n'est pas encore réalisé. Ainsi, si on lit soigneusement, en détail et avec une version exacte de la Bible, on voit que Matthieu 24 concerne (à partir du v. 15 en tous cas) des événements futurs pour nous, tandis que Luc 21 qui ressemble beaucoup, s'en distingue dans les détails et correspond jusqu'au verset 24 à des événements passés pour nous. Matthieu 24 annonce l'abomination de la désolation (= l'idole) dans le temple de Dieu, tandis que Luc 21 annonce Jérusalem environnée d'armées. Mais Luc 21:24 nous parle du temps des nations, qui n'est manifestement pas encore fini et qui s'étend jusqu'à des événements futurs décrits dans les v. 25 et suivants qui ne sont manifestement pas encore accomplis.
Il y a aussi souvent des accomplissements partiels de prophéties. Quand on lit Actes 2:17-20 citant Joël 2, il est évident que les v. 17 et 18 sont accomplis dans le passé et les v. 19 et 20 restent à accomplir dans le futur.

Pourquoi alors y a-t-il des gens pour défendre le prétérisme ?

Une première raison est que beaucoup de gens ne veulent pas croire à l'existence même des prophéties. Par un mouvement d'incrédulité, on ne conçoit pas que Dieu ait pu révéler l'avenir à des vrais prophètes, et on affirme, par exemple, que l'Apocalypse n'a pu que se référer à des événements contemporains, c'est-à-dire qu'elle a forcément décrit des persécutions traversées par les chrétiens dans l'empire romain. Même des chrétiens soutiennent ces opinions.
Une autre motivation des prétéristes (spécialement des gens qui sont déjà chrétiens, au moins de nom) est de nier le dispensationalisme, et ils font cela en particulier parce qu'ils refusent la venue du Seigneur pour ravir Son église en tant qu'événement pouvant intervenir à chaque instant ; c’est l’attitude du méchant esclave de Matt.24 et des vierges de Matt.25, sans parler de Laodicée (Apoc.3). Il y a aussi la volonté d’accorder l’église avec le monde pour ne pas avoir des idées qui vont continuellement à contre-courant du monde ; or le dispensationalisme montre trop clairement que cette voie va à la ruine.
Ce n’est pas pour rien que Paul met en garde contre les fables et que Jude met en garde contre les rêveurs qui se sont glissé parmi les fidèles. Mais pour tenir ferme, il faut se donner la peine de creuser la parole de Dieu, et il faut accepter l’opprobre de vivre à contre-courant de ce monde ; c’est ce que beaucoup de gens ne sont pas prêts à accepter

Est-il étonnant que de telles doctrines se répandent ?

Relisons bien 2 Timothée et Jude, et même 1 Jean et 2 Pierre. Dans ces épitres on voit beaucoup d’annonces de graves dérives, de temps fâcheux, derniers temps, derniers jours, dernière heure ; Paul dit que cela ira de mal en pis. Jean parle d’antichrists. 2 Pierre annonce les faux docteurs. Les caractères des gens (chrétiens) du début de 2 Tim.3 sont épouvantables. Les fidèles sont isolés (2 Tim. 1 :15 ; 4 :3 ; 4 :16).

Faut-il se décourager ?

Y a-t-il des motifs de se décourager ? on voit Jude exhorter à combattre, Paul disant de prêcher la Parole en temps et hors de temps, Jean poussant à la communion avec le Père et le Fils, Jude exhortant à retirer les gens d’une maison en feu !! 2 Timothée est une épitre où l’on voit misères sur misères, et en face seulement des encouragements à être énergiques !! Timothée avait un esprit de crainte, et Paul lui dit que Dieu nous a donné un esprit de puissance d’amour et de conseil / sobre bon sens !